Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Maladie d'Alzheimer(ALZ) et
troubles apparentés

Source:
Déclaration de consensus de l'American Association for Geriatric Psychiatry,
l'Alzheimer's Association et l'American Geriatrics Society
JAMA 1997; 278(16) : 1363-1377
La revue de Gériatrie Tome 23 N°6 - juin 1998

  • ALZ est la plus fréquente des pathologie démentielle (75%) . Aux USA, elle est estimée à 6 à 8% de la population agée de plus de 65 ans et la prévalence double tous les 5 ans (30% aprés 85 ans ). La démence à corps de léwy (DCL) parait être la seconde cause.
  • ALZ entraine un déclin progressif et irréversibles des facultés cognitives, de l'autonomie et du comportement
  • ALZ ne fait pas partie du vieillissement normal : les signes précoces de démence ne sont pas des signes de "grand âge " ou de "sénilité". Voir Diagnostic et CAT
  • Les enquêtes détectent de nombreux cas non diagnostiqués.
  • Les traitements médicamenteux et non médicamenteux peuvent améliorer la qualité de vie
  • Les membres de la famille ont souvent besoin d'un soutien psychothérapique
LES TROUBLES INITIAUX
Voir Diagnostic, traitement

TRAITEMENT DE L'AGITATION ET DE LA PSYCHOSE LIEES A LA DEMENCE
Les troubles du comportement à type d'agressivité, provocations, cris, hyperactivité, déshinibition concernent jusqu'à 50% des patients déments surtout aux stades plus sévères de la maladie.
La psychose (paranoïa, délire et hallucinations) sont moins fréquents.

Les essais cliniques font apparaître des efficacités similaires parmi les différents antipsychotiques. Le choix reste surtout guidé par la tolérance et les contre-indications des produits.

  • Halopéridol (HALDOL°): EI syndrome parkinsonien , dyskinésie aiguë, syndrome "malin"
  • Chlorpromazine (LARGACTIL°): EI sédation, hypotension orthostatique et effets anticholinergiques, dyskinésie aiguë, syndrome "malin"
  • la Clozapine (LEPONEX°) semble efficace à faible dose et évite les effets extrapyramidaux des antipsychotiques classiques
  • la rispéridone (RISPERDAL°) parait également trés prometteur à faible dose et sans risque hématologique
  • Serindole, quiétapine, ziprazodone sont en cours d'étude
LES BENZODIAZEPINES sont également utilisés pour le traitement de ces troubles du comportement. Utiles pour traiter l'anxiété ou l'agitation occasionnel, ils sont moins efficaces pour les troubles choniques et/ou sévères.
On préférera les composés d'action courte comme l'oxazépam (SERESTA°) ou le orazépam (TEMESTA°)

Sont également en cours d'évaluation et ont donné des résultats favorables dans des essais ouverts :
---- L'acide valproïque
---- la trazotodone
---- Les inhibiteurs de la capture de la sérotonine
---- La buspirone
Ils peuvent être utilisés chez certains patients déments avec des symptômes ne répondants pas aux antipsyhotiques ou ne les tolérant pas.

AU DERNIER STADE, prés de 3/4 des patients atteints de démence doivent être admis dans une institution spécialisée et y restent longtemps.

Esculape : Se pose alors la question d'une vie qui est déjà partie, d'un corps sans âme que l'on maintient en activité biologique souvent dans des conditions incompatibles avec la dignité humaine.
Au nom de principes ou par lacheté partagée ?
Voir ADDM
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente