Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
ALZHEIMER : LES PREMIERS SIGNES

Les troubles de la mémoire, premiers signes de la maladie d'Alzheimer, peuvent être en partie réversibles et doivent être diagnostiqués dès que possible, ont souligné lundi à Washington des spécialistes participant au congrès mondial sur Alzheimer.

"Il faut voir un médecin si votre mémoire flanche régulièrement", a estimé le Pr Gunhild Waldemar, de l'hôpital de l'université de Copenhague. Les pertes de mémoire "ne signalent pas forcément le début de la maladie d'Alzheimer ou d'une autre affection neurologique incurable" et ils peuvent être en partie réversibles, a-t-elle souligné. Mais pour obtenir des résultats, le mal doit être pris au début.

L'équipe du Pr Waldemar a examiné pendant 40 mois 785 personnes se plaignant de problèmes de mémoire. En fait, a-t-elle souligné au cours d'une conférence de presse, seuls 43% des patients souffraient de la maladie d'Alzheimer ou d'une autre forme de démence. Elle a par ailleurs mis en évidence que chez 20% de ces derniers les pertes de mémoire provenaient de causes pouvant être traitées. En effet, a précisé le Pr Waldemar, parmi les causes annexes de troubles de la mémoire figurent la dépression nerveuse, la tension artérielle, des problèmes de thyroïde ou l'alcoolisme. "
Si la cause sous-jacente des pertes de mémoire peut être traitée, il est important de l'identifier pour conseiller une thérapie", a-t-elle souligné. Cette étude peut donc "encourager les personnes avec des pertes de mémoire à consulter leur médecin".

Selon elle, les premiers signes inquiétants sont
  • l'oubli de noms d'êtres proches,
  • le fait de placer certains objets à des endroits aberrants
  • d'oublier assez régulièrement des rendez-vous.
  • la difficulté à s'orienter" dans des lieux familiers (voisinage, rentrer chez soi)
  • "une difficulté persistante à trouver les noms" des objets ou des rues, par exemple
  • La Société Alzheimer, qui a publié un fascicule sur les "dix signes d'alerte" pour la maladie, place en tête les "pertes de mémoire affectant la vie quotidienne".

    Le Dr Bill Thies, vice-président de l'Association Alzheimer-USA, a insisté également au cours d'un point de presse sur la détection indispensable "des changements dans les capacités cognitives d'une personne aimée, (qui) permet de savoir s'il s'agit de la maladie d'Alzheimer ou d'un état potentiellement réversible".

    L'étude du Pr Waldemar, montre "l'importance de reconnaître les premiers signes de la maladie d'Alzheimer pour tenter d'obtenir un diagnostic exact", a-t-il estimé. Cette détection, reconnaissent les spécialistes, incombe la plupart du temps aux proches vivant avec la personne atteinte de pertes de mémoire.

    Pris à temps, ces troubles peuvent être traités en partie s'ils proviennent de causes annexes comme la dépression nerveuse ou une déficience nutritionnelle. Les moyens vont des anti-dépresseurs à l'amélioration du régime alimentaire en passant par le travail intellectuel ou un traitement à base de vitamine E.

    Quant aux pertes de mémoire dues à la dégénérescence des neurones provoquée par la maladie d'Alzheimer, elles sont incurables mais des médicaments existent pour en ralentir l'évolution.

    En tout état de cause, "un diagnostic précoce et juste est important" car il permet "un traitement adapté et appliqué le plus tôt possible" dans l'évolution de la maladie, a conclu Mme Waldemar.

    =====================================

    ALZHEIMER
    Quels sont les signes qui doivent alerter ?

    Source : http://www.anllf.asso.fr/web.htm

    Il y en a une dizaine :
    • Des pertes de mémoire immédiate de plus en plus fréquentes, la mémoire ancienne étant classiquement conservée.
    • Des difficultés à exécuter des tâches familières et une difficulté à s'adapter aux nouveautés
    • Une tendance à égarer des objets et donc à chercher beaucoup.
    • Une désorientation dans l'espace (le patient se perd) et dans le temps (ne sait plus quel jour on est).
    • Des difficultés à trouver certains mots surtout abstraits (en dehors des noms propres ce qui est banal).
    • Un changement de comportement avec de fréquentes sautes d'humeur ou au contraire une tendance à la dépression et un désintérêt.
    • Un manque d'enthousiasme et une certaine passivité.
    • D'une manière générale, le signe d'appel majeur est une cassure dans la vie quotidienne. Par exemple, le fait qu'une grand-mère qui appelait fréquemment ses enfants et petits-enfants ne le fasse plus ou se désintéresse d'eux alors qu'elle y était très attachée.
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente