Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
L'intoxication histaminique
ou syndrome de pseudo-allergie alimentaire

Voir également : Les allergies alimentaires [Lire]

La consommation d'aliments renfermant de fortes quantités d'histamine ou des aliments histamino-libérateurs peuvent induire des effets "allergie like" mais dont le mécanisme n'est pas IgE dépendant (càd n'est pas de type allergique).[Lire] (Afssa)
Les intoxications histaminiques sont en tête des toxi-infections alimentaires liées à la consommation de produits de la pêche en France.
Il semble alors exister un effet dose : les troubles n'apparaissent qu'à partir d'une certaine quantité ingérée et.peuvent ne pas apparaitre à chaque ingestion et/ou diminuer avec le temps.
La dose seuil entraînant le débordement des systèmes de détoxication est très difficile à déterminer. Elle dépend de multiples facteurs dont la variabilité individuelle. On admet généralement que des teneurs en histamine inférieures à 50 mg.kg-1 sont sans effet toxique. De 50 à 100 mg.kg-1, on observe quelques intoxications légères. De 100 à 1000 mg.kg-1, le produit est toxique. [Lire] (Afssa)

Aliments riches en histamine
  • Le chocolat
  • Certains fromages (roquefort, gruyère, cheddar, gouda, édam, emmental).
  • Les poissons marinés tels le hareng et sardines
  • Les poissons de la famille des scombridés (thon, bonite et maquereau)
  • Les gibiers faisandés
  • La levure de bière et les aliments fermentés (vin, bière, choucroute)
  • ....
Aliments histamino-libérateurs
  • La tomate, la fraise, l’ananas, la banane, les agrumes
  • Les légumineuses : pois sec, soja, lentilles, fèves, arachides
  • Les poissons et les crustacés
  • Les boissons alcoolisées
  • Les épices, dont la cannelle
  • Le jaune d'œuf
  • la tartrazine (colorant alimentaire E 102).
  • ....
Traitement

Antihistaminique et éviction de l'agent causal.... si récidive
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente