Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
MAL DES TRANSPORTS
Cinétoses

Banale, bénigne, le mal des transports dépend de la susceptibilité individuelle et des conditions de transport (1 à 100% suivant l'état de la mer, 5% en voiture, moins de 1% en train ou dans les avions de ligne).
50% des astronautes en sont victime.....

Le rôle de l'oreille interne dans la cinétose est depuis longtemps établi mais d'autres récepteurs peuvent être impliqués (visualisation d'images mouvantes). Le conflit sensoriel suffit à déclancher le trouble.

La cinétose semble s'améliorer spontanément vers 12 à 15 ans.

Il faut également noter que le réflexe émétique n'est pas propre aux cinétoses (atteintes méningées, Migraine, douleur, stress, vertiges, intoxication alimentaire, etc...). Il fait parti des réflexes dit "archaïques ".

THERAPEUTIQE
  • La scopolamine est actuellement utilisée sous forme transdermique (SCOPODERM®) et présente un intérêt pour les voyages prolongés. Ce système diffuse 0,5 mg sur 72 heures.
    Les contre-indications des anticholinergiques (glaucome, adénome de la prostate) restent de mise.
    Son emploi est déconseillé avant 15 ans et son principal effet secondaire est la sédation.

  • Les anti-histaminiques H1
    DRAMAMINE®, NAUTAMINE®, MERCALM®...
    Ils ont tous l'inconvénient d'entraîner une somnolence parfois importante et induisant des effets cholinergiques.

  • les anti-émétiques (antagonistes dopaminergiques)
    VOGALENE®, PRIMPERAN®, ANAUSIN®, MOTILIUM®, PERIDYS® ... sont peu efficaces

  • Acupuncture et homéopathie (COCCULINE®) semblent soulager certains patients.
LES CONSEILS
  • Manger. Le jeûne n'évite pas les troubles, bien au contraire.
  • Rechercher une position allongée
  • Ne pas lire
  • En voiture, conduire ou voyager en place avant
  • En bateau, voyager sur le pont
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente