Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
CANCER DE LA VESSIE
Source: Impact 317/1996 & Dossier Le Généraliste FMC N° 1810 - 31 octobre 1997
Cancer de l'homme > 50 ans ( tumeurs de l'urothélium), fumeur ou professionnelement exposé à des goudrons (cocarcinogène)
80 % des tumeurs de la vessie sont superficielles et sont accessibles à un traitement conservateur justifiant un bilan de toute hématurie inexpliquée.

SEMIOLOGIE
---- HEMATURIE classiquement terminale et inexpliquée et/ou dévoilée par AINS, aspirine, AVK,..
---- Cystites à répétitions
---- Pseudo lombalgie ou colique néphrétique alithiasique
---- Sémiologie d'envahissement loco-régional ou de métastases à distance (poumon, foie, os )
Elle peut être de découverte fortuite sur une échographie prostatique, pelvienne, etc...

BILAN
---- C'est le bilan d'une hématurie
La cystoscopie est l'examen clé : diagnostic, biopsie, résection,
L'UIV, Scanner,etc... pour le bilan d'extension

TRAITEMENT
Directement lié au stade de la tumeur.
    TUMEURS SUPERFICIELLES
  • Résection endoscopique
  • BCG
  • Chimiothérapie locale (Amétycine ®)
    TUMEURS INFILTRANTES
  • Chirurgie conservatrice
  • Cystectomie
  • Chimiothérapie et radiothérapie en cours d'évaluation

Pour en savoir plus http://www.uropage.com/ART_vessie2.htm Dépistage du cancer de la vessie
JAMA (Journal of the American Medical Association) du 26 octobre 2005,

L'article publié dans le JAMA (Journal of the American Medical Association) du 26 octobre 2005, par les Drs Maria Aurora Sanchini, MSc; Roberta Gunelli, MD et collaborateurs de la Division of Oncology and Diagnostics et du département d'urologie à l'hopital Morgagni-Pierantoni en Italie, fait état d'un nouveau test de dépistage du cancer de la vessie.

La recherche de nouveaux marqueurs pour la détection précoce du cancer de la vessie a, par les auteurs, été jugé nécessaire étant donné que les techniques actuelles non invasives manquent de sensibilité ou de spécificité pour être utilisées en usage courant.

Les études ont été faites chez 218 hommes (84 personnes en bonne santé et 134 patients ayant un cancer de la vessie confirmé par histologie ) et ont été conduites entre mars 2003 et novembre 2004 en Italie. Le dosage de la télomérase fut déterminé dans les échantillons d'urine et un diagnostic cytologique fut pratiqué dans le but de dépister des cancers débutants de la vessie.

La sensibilité du test à la télomérase fut de 90 % et la spécificité de 88 %. La spécificité a atteint les 94 % chez les personnes de moins de 75 ans. La même capacité prédictive de la télomérase fut observée chez les patients ayant des tumeurs de faible grade ou ayant des résultats cytologiques négatifs.

Selon les auteurs, ce test représente un moyen utile pour détecter, de manière non invasive, le cancer de la vessie dans les groupes à risques comme les fumeurs ou chez les patients symptomatiques.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente