Vomissemnts du nourrisson
LES VOMISSEMENTS DU NOURRISSON


Généralement sans gravité, l'examen clinique doit faire décider de l'hospitalisasion rapide.
s Soit nous sommes dans un tableau trés évocateur où le vomissement n'est qu'un symptôme accessoire soit il représente le seul signe clinique ou le plus important.
Il doit alors être interprété rapidement.

VOMISSEMENTS ET PATHOLOGIE DIGESTIVE

L'OCCLUSION INTESTINALE AIGUË
  • l'Invagination intestinale aiguë avec arrêt du transit.
    Elle débute brutalement chez un NNO de qques mois, bien portant, par des crises abdominales douloureuses avec malaise général, pâleur et cris intenses.
    Les rectorragies sont plus tardives.
    Hospitalisation, echographie et LB sont programmés. L'intervention est parfois nécéssaire.
  • Volvulus intestinal, occlusion sur bride sont plus rares.
  • La gastro-entérite aiguë inaugurée par des seuls vomissements et en l'absence de diarrhée peut parfois en imposer pour une occlusion intestinale aiguë.
  • VOMISSEMENTS CHRONIQUES
  • La sténo se hypertrophique du pylore s'installe plus lentement chez un NNO de 2 à 3 semaines. Les vomissemnts augmentent régulièrement en abondance ( ++ fin du repas ) et on assiste à un interruption du transit ( fausse constipation ) alors que le NNO affamé se jette sur le bibéron ou le sein !
    L'examen clinique ( olive pylorique ) et l'échographie confirme le diagnostic
    Trt : pylorotomie extra-muqueuse.
  • RGO . Le reflux gastro-oesophagien donne plutôt des régurgitations .
  • La plicature gastrique est fréquente et à la limite de la pathologie. Il s'agit de vomissement survenant à partir de la 3ème semaine aprés le biberon par surdistension gastrique.
    Ils vont durer qques semaines et peuvent être améliorés par un fractionnement des repas et une mise en décubitus ventral en post-prandial immédiat.
  • LES VOMISSEMENTS NEUROLOGIQUES

  • la méniningite aiguë : $ méningé, $ infectieux, hypo ou hypertonie, convulsions, etc...
  • l'hématome sous-dural où les vomissements font partie d'un tableau clinique bruyant : HTIC, bombement des fontanelles, yeux en coucher de soleil,
  • LES VOMISSEMENTS ENDOCRINIENS
    Des les premirs jours de la vie.
    Le trouble le plus fréquent est un déficit enzymatique de la 21 alpha-hydroxylase sur la voie surrénalienne.

    wbm@esculape.com
    Sommaire FMC