Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
LES TROUBLES DU GOÛT
Source : Dossier Impact Médecin N° 249 / 1994 - Professeur P. Bonfils - Hôpital Boucicaut, Paris

Ils sont souvent confondus avec des Troubles de l'Odorat.
La première étape va donc être de confirmer le trouble du goût.
Contrairement à l'odorat, la palette gustative est limitée à 4 sensations élémentaire : salé, sucré, amer, acide
Trois nerfs sont impliqués dans la gustation :
---- Le nerf facial (VII)
---- Le nerf glosso-pharyngien (IX)
---- Le nerd pneumogastrique (X)

SEMIOLOGIE - INTERROGATOIRE
La plainte spontanée est le seul élément sémiologique
Outre les ATCD, pathologies et traitements associées, tabagisme, profession, habitudes alimentaires, etc...
L'interrogatoire fera préciser
---- Si les 4 sensations élémentaires sont atteintes
---- Quand sont apparus les troubles
---- L'existence d'un élément déclanchant, d'une prothèse buccale,
---- La prise régulière de médicament ++++ .
---- L'existence de distorsions gustatives (mauvais goût) voire d'hallucinations gustatives.
---- Recherche d'un $ sec

L'EXAMEN
---- De la cavité buccale
---- ORL : amygdales, oreilles, etc...
---- Neurologique des paires craniennes.

BILAN
---- Biologie : Nfs, glycémie, profil enzymatique hépatique
---- Gustométrie chimique : Il consiste à explorer les 4 sensations élémentaires par des essais de sucre, sel, urée (amer) et acide citrique ou chlorydrique dilué . Long, il est peu utilisé.
---- L'électrogustométrie est l'examen le plus utilisé.
---- En cas de doute une olfactomtérie est réalisée

LES ETIOLOGIES

ETIOLOGIES LOCO-REGIONALES : troubles de la transmission vers les bougeons du goût
Il existe généralement distorsion gustatives (goût amer, métallique, désagréable )
  • Les paradontopathies (gingivite, paradontite )
  • Les prothèses et amalgames dentaires
  • La mauvaise hygiène dentaire
  • Un syndrome sec (Gougerot-Sjögren) - Test du sucre - test de Shirmmer - Biopsie des glandes salivaires
  • Mycose, tabagisme, alcool
  • ETIOLOGIES PAR ATTEINTE DES PAPILLES GUSTATIVES
  • Les infections virales ORL . OMA , Paralysie faciale , Herpes, Zona...
    Les troubles sont généralement incomplets, réversibles et au second plan.
  • Les effets médicamenteux. Suspectés de principe ( IEC, AINS,BZP, etc...)
  • Hypothyroïdie
  • Diabète par neuropathie
  • Les tumeurs des nerfs de la gustation. L'atteinte gustative n'est généralement pas isolée et unilatérale (hémiaguesie latéralisée).
    Une ageusie isolée du tiers postreir de la langue doit faire pratiquer un bilan ( Scanner ) à la recherche d'une tumeur postérieure ( trou déchiré )
  • Les traumatismes craniens rarement
  • Radiothérapie et chimiothérapie sont fréquemment impliqués soit directement par atteinte des bourgeons du goût soit indirectement ( mycose ).
  • Epilepsie peut donner des hallucinations gustatives mais plus rarement que les hallucinations olfactives
  • Troubles psychiques - Dépression. s'accompagnent souvent d'altération de la fonction gustative ( et olfactive ). Ils peuvent être sevère et objectivée par l'électrogusyométrie en particulier dans l'anoréxie et la boulimie. Ils peuvent également être induits ou aggravés par le traitement
  • Héréditaire : par absence des bougeons du goût ( dysautonomie familiale ) exeptionnelle.
  • NB NB (trouble du gout « tout est sucré, même le sel » c'etait un œdème cérébral induit par un trouble de l'osmolarité sanguine dans le cadre d'un syndrome de Schwartz-Bartter sur néo du poumon anaplasique à petites cellules.(Pierre NEVIANS - MGlist)


  • DYSGUEUSIES IATROGENES
    Liste non limitative
    HYPOGUEUSIE
    Perte partielle du goût
    AGUESIE
    Perte totale du goût
    DYSGUEUSIE
    Distorsion du goût
    Allopurinol
    Carbimazole
    Clofibrate
    Diazoxide
    Griséofulvine
    Pénicillamine
    Thiamazol
    Allopurinol
    Amphotéricine B
    Baclofène
    Enalapril
    Nifédipine
    Oxyfrédrine Chlrhydrate
    Penicillamine
    Phénytoïne
    Propanolol
    Propythiouracile
    Bamifylline
    Captopril
    Carbamazépine
    Dilatiazem
    Dipyramidole
    Disulfiram
    Ethambutol
    Fluraépam
    Lévodopa
    Lithium
    Metformine
    Métrodinazole
    Nifédipine
    Salazosulfapyridine
    Tinidazole
    Zoplicone
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente