Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
DIAGNOSTIC D’IMMUNOGLOBULINES MONOCLONALES
http://www.med.univ-rennes1.fr/galesne/hemato-cancero/cancerologie.htm
http://www.med.univ-rennes1.fr/galesne/hemato-cancero/diagnostic_d'ig_monoclonales.htm

Voir également : Gammapathies bénignes
Voir égalment : gammapathie monoclonale de signification indéterminée (GMSI - MGUS )
Voir également : Gammapathies monoclonales malignes
Voir également : Exploration d'un pic monoclonal

Hémopathies malignes lymphoïdes B relativement matures Proliférations bénignes, réactionnelles
Maladies auto-immunes Cirrhoses Amylose Gammapathies monoclonales de signification indéterminée

DEFINITION
- Ig monoclonale :
1 seule chaîne lourde
1 seule chaîne légère.
1 seule spécificité anticorps = idiotypique
BILAN BIOLOGIQUE
Exploration d'un pic monoclonal [Lire]
Examens sanguins
Immunoélectrophorèse + dosage pondéral des Ig
Nfs, plaquettes VS/CRP
Urée, créatininemie
Calcémie
LDH, CPK
Bêta2-microglobuline (?)
Anticorps antinucléiares [Lire]
Facteur rhumatoïde [Lire]
Recherche d'une cryoglobuline si le pic monoclonal est une IgM
Examens urinaires
Protéinurie des 24 heures
Electrophorèse et Immunoélectrophorèse des protéines urinaires
Moelle osseuse
Myélogramme
Biopsie ostéomédullaire si diagnostic incertain
HEMOPATHIES MALIGNES LYMPHOÏDES B
Myélome multiple des os
IgG, IgA, k, l.
IgD, IgE.
Macroglobulinémie de Waldenström
Toujours IgM k ou l.
Leucémie lymphoïde chronique
Pic monoclonal dans 5% des cas
Hypogammaglobulinémie dans 95% des cas.
Lymphome
Prolifération dans un site lymphoïde ou viscéral.
Les plus différenciés : lymphoïdes, lympho-plasmocytes
PROLIFERATIONS BENIGNES REACTIONNELLES
Maladie virales : EBV, CMV, VIH.
Pic de faible amplitude. >DD>Activité anticorps intense vis-à-vis d'un antigène.
Transitoires
Maladies auto-immunes
- Polyarthrite rhumatoïde
Lupus érythémateux disséminé.
Syndrome sec de Gougerot-Sjögren.
Cirrhoses - Hépatiques, post-infectieuses.
Amylose
Chaînes légères lambda réarrangées.
GAMMAPATHIES MONOCLONALES DE SIGNIFICATION INDETERMINEE

  • "MGUS : Monoclonal Gammapathy Unknown Significance"
    C'est la plus fréquente (Greipp PR (Mayo Clinic) Blood Rev 3, 222-236 - 1989) - 50% des Ig monoclonales
    - Elles ne sont pas associées à un syndrome tumoral patent.
    - Diagnostic d’élimination et toujours provisoire.
    - Fréquent chez la population âgée = 5% des plus de 70 ans.
    - Caractéristiques :
    => Pic de faible amplitude.
    => Toute immunoglobuline (IgG, IgA, IgM).
    => Moelle osseuse : Normale (lymphocytes et plasmocytes < 30%).
    => Pas de douleur osseuse, pas de lacune osseuse.
    => Pas d’hypercalcémie.
    => Pas d’anémie, de thrombopénie.
    - On ne sait pas ce que cela va devenir ultérieurement.
    => Possible développement de myélome ou de lymphopathie.
    - Conduite pratique :
    => Revoir son patient tous les 6 mois.
    => Sur les plans clinique et biologique.
    => Electrophorèse des protides uniquement pour surveiller l’aspect quantitatif.
  • .
    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente