Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
L'EJACULATION PRECOCE
Souvenir, souvenir !
MAJ novembre 2012

L'EJP lors des premiers rapports est un phénomène banal et normal.
L'EJP est le point de départ de la vie sexuelle masculine mais Lorsqu'elle perdure (si j'ose dire) , elle compromet l'équilibre sexuel des deux partenaires. Des deux côtés, la tension sexuelle n'est pas résolue.
Plus de 30 % des hommes se disent concernés par le problème.
Dans sa forme " ante portas ", l'éjaculation se produit avant la pénétration. L'émotivité du sujet est incontrôlable
Dans sa forme habituelle, l'homme éjacule moins de 2 minutes aprés la pénétration (5 ou 6 aller-retour). On sait maintenant que le sujet passe directement de la phase excitation à l'orgasme.

NB
  • l'EJP est une notion relative. Un homme qui sait se retenir 5 minutes ne rencontre aucun problème avec une partenaire qui jouit rapidement. En revanche si elle est plus " tardive ", le même homme sera en difficulté.
  • L'EJP peut apparaitre chez une homme qui se maîtrise habituellement trés bien. Stress, changement de partenaire, dépression peuvent lui faire perdre momentanement sa capacité de contrôle.
  • Au fil des échecs, l'anxiété voire la dépression ne fera qu'aggraver le trouble.
  • L'EJP peut être induite par un traitement médical
  • Voir également :
  • Comment le désir de retarder l'éjaculation est-il apparu ? [Lire]
  • L'éjaculation prématurée (Association pour le Développement de l'Information et de la Recherche sur la Sexualité) ) [Lire]

    Dapoxétine - Priligy ®
    Novembre 2012
    Premier médicament urologique autorisé en Europe, destiné au traitement de l’éjaculation précoce, chez les hommes de 18 à 64 ans, Priligy 30 mg, sera dès début 2013 dans les pharmacies françaises. Permettant d’augmenter le délai avant l'éjaculation et d'améliorer le contrôle du moment de l’éjaculation, Priligy permettra aussi de réduire la frustration ou l’anxiété, lié à cette dysfonction sexuelle, qui touche près d'un homme sur 3.
    NB NB NB
    Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, la paroxétine et la fluvoxamine avaient déjà cet "effet indésirable" et était déjà prescrit dans cette indication. [Lire]

    LES CAUSES
    Divers mécanismes plus ou moins imbriqués.
    ---- L'enthousiasme érotique et/ou amoureux
    ---- L'hypersesibilité du gland
    ---- La commande centrale. Notion vague mais essentielle car elle fait intervenir à la fois les centres spécialisés de la sexualité mais également la plupart des neuromédiateurs comme le démontre les troubles de la libido des dépressions et ceux induits par des traitements
    Voir Sexe et dépression

    LES TRAITEMENTS

    LES ANESTHESIQUES DE CONTACT
    Les zones réflexes de l'éjaculation sont à l'extrémité de la verge en particulier sur la face inférieur . Des sexologues ont proposés des anesthésiques locaux pour réduite la sensibilité. C'est à notre avis la première méthode à assayer
    A base de lidocaïne, en gel ou spray, il peuvent entrainer des réactions locales pour les deux partenaires ou une hyposensibilité de la partenaire ce qui ne va pas faciliter l'arrivée de l'orgasme.

    La créme EMLA ® [Lire] habituellement utilisé - surtout en pédiatrie - pour l'anesthésie cutanée avant injection ou prise de sang mérite d'être essayé en premier.
    Il ne faut pas en mettre beaucoup pour ne pas avoir de réaction d'irritation : une petite noisette à appliquer autour de la base du gland décalotté, puis recalotter. Il suffit d'attendre 10, 15 ou 20 min suivant les personnes. C'est un anesthésique de contact : il n'est pas résorbé et reste local. Après les 10, 15-20 min il faut éliminer le gel par une toilette locale à l'eau et au savon pour ne pas insensibiliser la partenaire.
    L'insensibilisation du gland est bien l'effet recherché pour retarder l'EJP et elle est évidement totalement réversible (au bout de 30-45 min). Elle n'empêche pas l'érection : elle agit sur les branches du nerf cutané de la sensibilité du gland et non sur les nerfs de l'érection. Elle n'empêche pas non plus de ressentir du plaisir : la verge, les testicules, etc...demeurent sensibles mais ne suffisent plus à déclencher une éjaculation intempestive.
    La sensibilité du gland revient progressivement, toutes les sensations de plaisir reviennent puis l'éjaculation a lieu. Il peut y avoir une irritation passagère, mais légère et très peu sensible (rougeur du gland) mais il ne faut pas en mettre beaucoup à la fois et chacun doit peu à peu améliorer sa technique pour la quantité et la durée d'application. Une réaction allergique est toujours possible et faire un test sur une autre zone du corps est une bonne idée (creux du coude par exemple)
    Enfin, il ne faut pas abuser des va-et-vient qui eux aussi irritent la peau. Le produit est compatible avec le VIAGRA °.... avec modération :-))
    .
    LES AUTO-INJECTIONS INTRACAVERNEUSES OUPS....
    Elles sont parfois utilisées dans cette indication. L'érection est maintenue même aprés éjaculation et autorise la poursuite de l'acte sexuel et la satisfaction de la partenaire.
    Elles permettent de rompre le cycle echec-anxiété- echec.
    Elles sont particulièrement indiquées pour les AJP à verge molle.

    LES MEDICAMENTS
    Anxiolytiques voire neuroleptiques sont utilisés avec quelques succés mais il semble que les inhibiteurs de la sérotonine offrent plus de possibilité thérapeutique (DEROXAT ®, FLOXYFRAL ® en particulier).
    En cas d'echec, l'ANAFRANIL mérite d'être essayé

    LE CONTROLE SENSITIF : Squeezing - Stop & Go
    Sans doute la méthode à privilégier car elle permet une reprogrammation de l'acte sexuel.
    Le contrôle sensitif combine le " stop & go " du Docteur J. Semans et le " squeezing" de Masters et Jonhson
    Il nécessite une partenaire compréhensive, efficace et un peu ( provisoirement ) altruiste.

    STOP & GO
    Sans pénétration vaginale, la femme stimule le pénis de son partenaire et suspend (!) sa prestation à lorsqu'il ressent les prémices de l'éjaculation. Elle recommence ensuite et ce plusieurs dizaines de fois.
    SQUEEZING
    Mot qui signifie " presser, serrer " . Il s'agit d'une compression assez énergique circulaire ou mieux antéro-postérieure (supéro-inférieure suivant la position..) entre pouce et index de la racine du gland : pouce reposant sur le frein de la verge

    La partenaire stimule le sexe de son partenaire. Au moment où l'éjaculation est imminente, elle resserre les doigts pour une compressionde 2 à 3 secondes.
    Cette compression a pour conséquence d'arréter le reflexe d'éjaculation. Elle peut également être auto-pratiquée
    Cet exercice est répété plusieurs fois et sur plusieurs jours.

    L'étape suivante autorise la pénétration mais dans la position d'andromaque : l'homme est allongé sur le dos, sa partenaire le chevauche.
    Tous deux restent d'abord immobile. Si l'éjaculation approche, la partenaire se retire et pratique immédiatement la compression. Puis la pénétration est répétée, etc... jusqu'à obtenir 15 à 20 minutes sans éjaculation.
    Cet exercice est répété pendant plusieurs semaines. Les mouvements sont peu à peu autorisés.
    Par la suite, le coït sera autorisé d'abord en position latérale puis dans toutes les autres positions.

    LA CHAISE
    D'emblée ou aprés quelques jours ou semaines de conrôle sensitif, la chaise est un excellent accessoire car elle présente le double avantage de faciliter la stimulation féminine et de diminuer la stimulation masculine.
    Banale mais suffisament solide, la chaise doit avoir des barreaux latéraux ( repose-pieds) afin de permettre à la femme de se positionner de façon satisfaisante.

    L'homme s'assoit et sa partenaire le chevauche (face à face ). A la recherche de la stimulation maximale, la femme place les pieds soit au sol soit sur un barreau et creuse les reins afin de maximiser le contact de la zone clitoridienne. Elle commence à bouger mais doit interrompre tout mouvement à la demande de son partenaire.

    Pour l'homme, cette position quoique fort satisfaisante permet un meilleur contrôle
    Elle libère totalement les mains du partenaire ( D'accord ? ), permet de parler ( importance de la bande son +++) et par la suite la femme pourra choisir son rythme de mouvement...;( piano, allegro, forte )
    Pour plus de détails : La CHAIXE

    Voir également sur Esculape la fiche ADIRS ===> Cliquez ICI
    A consulter également le site adirs.org


    Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente