asthmepollution fmc
Recrudescence de l'asthme :
la pollution domestique en accusation
Les Vaccinations impliquées ?

Club Santé - Saint Petersbourg (Russie) - 22 septembre 1997

Voir également : Asthme : prévention
Voir également : Asthme : synthèse pratique
Voir également : Diagnostic de l'asthme professionnel.(Base de données par profession et substances)
Voir infra " Asthme : l'Europe inquiète pour ses enfants... " (OMS Avril 2002)

Plus qu'à la pollution industrielle, la recrudescence de l'asthme dans les pays occidentaux depuis le début des années 60 parait être liée aux "améliorations" apportées à l'habitat et à une modification du système immunitaire provoquée par les vaccinations.

La fréquence augmente de 6 à 10 % par an chez les enfants alors que depuis 20 ans, la pollution urbaine a considérablement diminué dans les pays développés remarque le Pr Michel Aubier, chef du service de pneumologie de l'hôpital Bichat (Paris)
. "La pollution est un facteur aggravant de l'asthme mais elle n'est est pas la cause première", a souligné ce spécialiste en rappelant que l'"homme moderne" passe en Occident 92 % de son temps dans des locaux (bureaux, usines, maisons), 5 % dans les transports et 3 % seulement à l'air libre.

Selon le Pr Aubier, la vie en milieu confiné et de plus en plus souvent climatisé, l'accroissement de la densité allergénique de l'habitat, liée à la présence d'acariens, de chiens et de chats, les moquettes, les aliments trop salés, le manque de fruits frais, de vitamines et de magnésium sont "des phénomènes majeurs qui expliquent l'augmentation fulgurante de l'asthme dans les pays industrialisés".

Citant plusieurs travaux récents, le pneumologue a rappelé que la maladie ne se retrouvait pas forcément là où les défenseurs de l'environnement l'attendaient : "une enquête menée dans la région de Marseille a montré qu'il y a autant d'asthme en Arles qu'à Fos-sur-Mer, et une autre étude que la ville de Munich, pourtant très verte, comptait plus d'asthmatiques que Leipzig (ex-RDA), très industrialisée".

Les résultats de cette dernière étude ont d'ailleurs contribué à attirer l'attention des pneumologues sur un autre point. Ils ont en effet constaté que les maladies infectieuses étaient plus fréquentes dans les pays de l'ancien bloc soviétique que dans les pays d'Europe de l'Ouest où, en revanche, l'asthme était plus courant.
Selon eux, la vaccination contre les maladies infectieuses dans les pays industrialisés pourrait être associée à la recrudescence de l'asthme.
"Les vaccinations pourraient provoquer une réorientation du système immunitaire" qui combattrait plus les infections que les allergies comme l'asthme, a indiqué le Pr Aubier.
Les lymphocytes (cellules du système immunitaire responsables des réactions de défense de l'organisme contre les substances étrangères) sont "naïfs". "Ils travaillent au premier degré et ne gardent en mémoire que l'antigène (virus, bactérie) qu'ils ont eu à combattre en premier", même s'il est contenu dans un vaccin,
Une autre étude vient renforcer cette hypothèse. L'équipe du Pr Shirakawa, du Churchill Hospital d'Oxford (Grande-Bretagne), a examiné un groupe de 867 enfants japonais de la province de Wakayama ayant un mode de vie semblable et qui avaient régulièrement été vaccinés contre la tuberculose avec le BCG. Il a constaté que ceux qui avaient répondu le mieux au vaccin ont, par la suite, été affectés trois fois plus souvent que les autres par des crises d'asthme.

MAJ Avril 2002
Asthme : l'Europe inquiète pour ses enfants...
Source : OMS Europe, 15 avril 2002

La prévalence de l'asthme infantile en Europe occidentale est en effet dix fois supérieure à celle relevée dans l'est du continent ! Pour cause de risques liés à l'environnement. Cette information alarmante émane d'un rapport conjoint du Bureau régional de l'OMS pour l'Europe et de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE).

Intitulé la santé des enfants et l'environnement : examen des données scientifiques, il souligne que le mode de vie occidental est clairement lié à des facteurs déterminant l'apparition de maladies allergiques chez l'enfant. En 1996, une étude internationale a d'ailleurs montré que l'asthme affectait un tiers des jeunes britanniques de 13-14 ans. Contre seulement 2,6 Albanais sur 100 au même âge !

La fumée de tabac ambiante, la pollution atmosphérique sont évidemment en cause. Par exemple, les enfants qui vivent à proximité de routes à grande circulation sont deux fois plus exposés que les autres aux maladies respiratoires.

Et pourtant, l'asthme est une maladie potentiellement grave. Près de 600 adolescents en meurent chaque année en France... A nous de ne pas la laisser oublier des politiques de santé.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente