Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
L'ASTHME - CONSENSUS - TRAITEMENT
03/99 - MAJ 2005
  • L'asthme génère une gêne respiratoire réversible càd que le VEMS doit être au moins partiellement amélioré par une bêta2mimétique
  • L'asthme est une maladie inflammatoire
  • Un asthmatique qui a besoin d'un bêta2mimétique plus de 2 fois par semaine ( hors activité sportive ) doit bénéficier d'un traitement anti-inflammatoire inhalé
  • L'asthme est une maladie généralement allergique ( 50 à 85 % )
  • Le traitement de l'asthme nécessite l'autoévaluation, l'automédication et donc l'éducation
  • L'asthme est sous évalué et sa fréquence augmente (10 % des enfants scolarisés )
EN PRATIQUE

---- Il nécessite une prise en charge précoce, Les 3 premières années de la vie sont importantes ( croissance et maturation du poumon ) Voir : Asthme du NNO
---- La bronchite asthmatiforme : Bronchiolite et les asthmes non allergiques.
---- L'asthme peut tuer par SOUS traitement. Il faut détruire le mythe de la " VENTOLINE qui tue ! "
---- Le nez ! Déboucher le nez est très important. Une sinusite peut également être intriquée.
---- Une rhinite allergique existe chez 70% des asthmatiques et doit également spécifiquement prise en charge
---- Le RGO : assez souvent associé chez l'enfant. Il doit également être traité.
---- La maîtrise hypoallergénique de l'environnement. Parlez en pendant la grossesse. Pas d'animaux et la prévention.
---- La maîtrise non agressive de l'environnement ( Tabagisme, animaux domestiques , pollution, météo ).
---- Les acariens
---- Les blattes ( cancrelat ) est de plus en plus suspecté, essentiellement les déjections et les dépouilles.
---- Blomia en milieu tropical est souvent rencontré
---- Les asthmes professionnels : Diagnostic .(Base de données par profession et substances)
---- L'asthme du NNO et de l'enfant ne se traduit pas uniquement par des épisodes classiques de dyspnée et/ou de sibilants mais se révéler par :
............ Toux chronique ou récidivante, sèche ou grasse, volontiers nocturne.
............ Toux ou essoufflement d'effort.
............ Toux d'émotion.
---- L'EFR ( avant et après Béta2mimétique ) quand elle est possible confirme le diagnostic et apprécie la gravité.
---- Le bilan allergologique IgE Totales et Test sérique global ( PHADIATOP et ENS Trophallergènes- pneumallergènes )
---- Les tests cutanés d'allergie peuvent être pratiqués très tôt - classiquement après 2 ans - et il faut savoir les répéter plus tard s'il y a discordance avec la clinique. ( bronchite à répétition, EFR non significative ).
---- Le trt énergique de tout épisode infectieux.
---- Eduquer le patient : Les médicaments inhalés sont très souvent mal utilisés. Vérifier périodiquement la technique et prévoir un apprentissage éventuellement par qques séances de kinésithérapie.
---- Eduquer les parents : Que peuvent et doivent-ils faire en cas de crise. Les signes de gravités. L'asthme, c'est comme les incendies de forêt : au début on peut l'éteindre avec un verre d'eau...
---- Le peek flow et donc la mesure du débit expiratoire de pointe ( DEP ) est un élément important de la surveillance et de l'auto surveillance.
---- L'asthme n'est pas une contre-indication aux sports , bien au contraire, à l'exception de la plongée sous-marine. mais l'activité physique doit être modulée en fonction des conditions climatiques de bon sens.
---- Faire une lettre au professeur de gymnastique et/ou un certificat d'aptitude partielle
---- Suivant l'âge, évoquer l'orientation professionnelle future.
---- Voir également : Asthme - Corticothérapie. Corticophobie ?

ASTHME LEGER ou BENIN ou EPISODIQUE PEU FREQUENT ou STADE 1

---- Symptômes brefs, intermittents et moins de 2 fois par semaine.
---- Moins de 2 gênes ou réveils nocturnes par mois.
---- DEP ou VEMS normaux ou > 80 % des valeurs théoriques en période inter critique . ---- DEP normal après broncho-dilatateur
TRAITEMENT
On admet que la composante inflammatoire de l'asthme est absente.
---- Béta2mimétique à la demande et/ou avant une activité sportive et/ou avant une exposition allergénique.
---- Alternative : TILADE avant une activité sportive et/ou avant exposition allergénique.
---- En cas d'asthme déclenché par une activité sportive, un béta2mimétique LP ( FLORADIL °, SEREVENT ° ) peut être utilisé après 5 ans.
---- La prescription de CLARYTINE ( Etude ETAC Early Trt of Atopic Child ) et du ZADITEN parait être licite mais demande à être évaluée.

ASTHME MODERE ou EPISODIQUE FREQUENT ou STADE 2

---- Crises ou gênes diurnes > 2 par semaine.
---- Symptômes ou réveils nocturnes > 3 par mois.
---- Utilisation de Béta2mimétiqes > 3 fois par semaine voire quotidienne.
---- DEP ou VEMS entre 60 et 80 % des valeurs théoriques.
---- DEP normal après bronchodilatateur.
TRAITEMENT
La composante inflammatoire existe et doit être traitée quotidiennement.
---- Un corticoïde inhalé à dose minima efficace ( 500 à 1000 µg en 1 ou 2 prises) : BECOTIDE 250 , PULMICORT ® 200 et 400, etc... ; ou éventuellement TILADE ® (cromone)
---- Béta2mimétiques inhalés. Eventuellement forme LP le soir.
---- Discuter Atropinique inhalés ( ATROVENT, TERSIGAT ) ou en association avec béta2mimétique : BRONCHODUAL.
---- Discuter : théophylline retard ou Béta2mimétique VO le soir.
---- Réévaluation régulière : observance, DEP, VEMS, EI.
---- Une désensibilisation doit être envisagée
---- Dans le cas d'un passage d'un asthme bénin à un asthme modéré, le trt corticoïde sera instauré pour un mois puis arrêté en espérant un retour à la situation d'origine ( asthme bénin)

ASTHME SEVERE ou PERSISTANT ou STADE 3

---- Crises fréquentes et/ou gêne continue.
---- Symptômes nocturnes fréquents
---- Activité physique limitée.
---- Hospitalisation pour asthme dans les 12 mois précédents
---- DEP ou VEMS < 60 %
TRAITEMENT
---- Béta2mimétiques inhalés 2 inhalations x 4 / jour ou formes retard au delà de 5 ans: SEREVENT - FORADIL.
---- Corticoïdes inhalés jusqu'à 2000 µg/J pour l'adulte 1000µg pour l'enfant.
---- Trt VO : théophylline retard et béta2mimétiques.
---- Corticoïdes VO en cures discontinues voire en continu.


Sommaire FMC


.
$ ASTHMATIFORME & ASTHME NON ALLERGIQUE ( nommé parfois extrinsèque )

L'étiologie allergique de l'asthme domine largement En cas de négativité du bilan allergique, il peut être symptôme
  • Allergène méconnu
  • Mycoplasme pneumoniae , Chlamydiae pneumoniae
  • Mucoviscidose - DDB -
  • Corps étranger intrabronchique.
  • VRS ( virus respiratoire syncitial ), haemophilus, pneumocoque, mycoplasme...
  • OAP asthmatiforme ( RM + )
  • Vascularites systémiques : PAN, Zeek, Cherg et Strauss
  • RGO et troubles de la déglutition.
  • Aspergillose, pneumopathies d'inhalation, pneumopathies à précipitines ( ++ oiseaux, poules, etc..)
  • Maladie coeliaque
  • Parasitoses : ankylostomes, trichinose, toxicarose...
  • $ de Fernand-Widal ( association allergie aspirine, polype, asthme ).
  • ....
Retour



.
L'ASTHME ET LE SPORT

L'asthme et le sport : une association hautement bénéfique !

Lors des Jeux Olympiques de Los Angeles
67 des 597 athlètes américains soit 11 % étaient asthmatiques.
41 d'entre eux ont remporté une médaille soit 57 %

Chez l'enfant la pratique du sport améliore l'évolution de la maladie à la fois par une meilleure efficacité respiratoire mais également par son impact psychologique.
Toutefois l'asthme induit par l'effort est fréquent ( 10 % ), généralement à l'occasion d'un exercice intense surtout par temps froid et sec. La crise survient généralement au bout de quelques minutes d'activité mais est possible après son arrêt.
Il est alors recommandé d'inhaler 2 bouffées de broncho-dilatateur 10 minutes avant l'effort, de bien s'échauffer en particulier avant un effort intense ou de démarrer progressivement.
DOPAGE : Les médicaments de l'asthme peuvent être autorisés avec une ordonnance justifiée et un dossier médical complet sous la responsabilité d'un pneumologue agrée par la fédération.

Le meilleur sport est la Natation.
Retour
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente