Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Syndrome d'APNEE DU SOMMEIL

Le SAS se caractérise par :
---- Ronflements généralement importants avec
---- Des épisodes d'arrêt de la respiration que le conjoint peut noter
---- Une difficulté quotidienne majeure à se réveiller le matin
---- Une asthénie diurne avec parfois difficultés de concentration, sommnolence voire des endormissements irresistibles

Ces épisodes d'apnée correspondent à la survenue de multiples microréveils, généralement non mémorisés. Ils fragmentent, destructurent le sommeil et annulement partiellement sa fonction de récupération

Le SAS parait corrélé à l'obésité ( syndrome de Pickwick), les atteintes coronariennes, les troubles du rythme et au total à une surmortalité cardio-vaculaires.

DIAGNOSTIC
--- Enregistrement polygraphique du sommeil
--- Enregistrement des pressions oesophagiennes est indispensable si on suspecte le diagnostic de $ de haute resistance des voies aériennes positives
On peut ainsi mettre en évidence une désaturation en oxygène,des poussées hypertensive et des troubles du rythme.

TRAITEMENT
---- Hygiène de vie ( tabac, alcool)
---- Perte de poids si obésité
---- Assitance respiratoire en pression positive continue au masque la nuit.
---- Chirugie maxillo-faciale du ronflement

MAJ 12/2011
Un pacemaker contre les apnées du sommeil
Le système actuellement expérimenté à l ’hôpital Foch de Suresnes, ressemble à un pacemaker cardiaque. Il comporte deux électrodes implantées sous anesthésie générale. La première, placée entre deux côtes, détecte le mouvement d’inspiration du patient endormi. Elle émet alors un signal qui est détecté par le boitier du pacemaker. Ce dernier à son tour, transmet une impulsion électrique à la seconde électrode, implantée sous une clavicule. Celle-ci, étant reliée au nerf lingual, la langue est stimulée et se déplace vers l’avant, ce qui prévient toute mise en apnée. A la fin du mouvement d’inspiration la stimulation cesse, et l’expiration se déroule normalement.
Sur 100 patients implantés depuis un an, le taux de succès dépasse en effet 80%. Si tout se passe bien, une application plus large de cette technique d’ici deux à trois ans. (Source : Hôpital Foch, le 8 décembre 2011)

A consulter
  • Ronflements : traitement par radiofréquence velaire
  • http://apnee-du-sommeil.spaces.live.com/
  • Centre Médical du Ronflement de Paris
  • Apnée du sommeil :alternative thérapeutique par implants palatins?

    ==============================================

    MAJ 07/2004
    Les origines du syndrome d'apnée du sommeil (SAS) restent encore obscures. Une équipe américaine vient toutefois de montrer que les personnes qui souffraient des troubles du rythme cardiaque y étaient davantage exposées.
    Source: Circulation : Journal of the American Heart Association, 12 juillet 2004

    Bien des spécialistes pensaient en effet que c'était plutôt à l'inverse, le SAS qui exposait à des troubles cardiaques ! Pour parvenir à cette conclusion le Dr Apoor Gami et son équipe, de la Mayo Clinic de Rochester, se sont intéressés à 150 patients qui présentaient des irrégularités du rythme cardiaque.

    Et ils ont découvert qu'ils étaient deux fois plus exposés au SAS que d'autres patients, eux aussi hospitalisés en cardiologie. D'après une étude antérieure, publiée dans la revue Sleep en mai 2004, environ 40 millions d'Américains souffrent de SAS et... ignorent leur état. En France, 4% des hommes et 2% des femmes seraient également concernés.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente