Torulogsis glabrata,
Toralopsis glabrata

J. SALVAT*, P. ROMAND**, A. VINCENT­GENOD** , B. YOUNES **, M. GUlLBERT* * service de Gynécologie­Obstétrique :* *service d'infectiologie Centre Hospitalier THONON ­ 74203

Pour en savoir plus (Source ) GYNEWEB

Il est sensible à des traitements locaux:
Gynhydralin* et Hydralin* (ac borique)
Mycostatine* nystatine à forte dose
Mycoster*

RESULTATS Globalement 90% de succès (20) sur les symptômes. Il y a dissociation entre les résultats cliniques et mycologiques. Les effets sur la prévention des rechutes sont beaucoup plus modestes. Il faut savoir que des récidives existent à distance si on les recherche, ce qui n'est pas toujours fait.

Résultats des traitements locaux : Ils sont un peu moins bons pour les polyènes (résultats 70 à 80% de succès), que pour les azolés (85 à 90% de succès) (20).­ Trimysten* (clotrimazol) 500 mg crème pendant une semaine puis une fois par mois versus placebo diminue de 1/3 les rechutes pendant les trois premiers mois (12).
Cependant Roth (18) a montré avec le même traitement versus placebo que si pendant la période d'observation de 6 mois les traitements étaient efficaces et diminuaient la fréquence des rechutes, dans les 6 mois suivants, les rechutes rejoignaient la fréquence des traitements par placebo

Nouveautéswbm@esculape.com Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente