Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

SPONDYLOPATHIES

Vaste programme.
Les principales étiologies à envisager sont :
---- SPA : Spondylarthrite ankylosante
---- FLR
---- Psoriasis
---- Entéropathies (
Crohn, RCH,...)
---- Maladie Périodique, $ de Reiter et Maladie de Behcet
---- Connectivites
---- LOPS ( Late Onset Peripheral Spondyloarthropathy ) - SPA du sujet agé

Voir la question : Spondyloarthropathies (Univ.Lyon 1) ou copie locale

.
LOPS : Late Onset Peripheral Spondyloarthropathy
Source : PROFILS INFO-MEDECIN N° 1549 (23/10/1997)
Dr JJ Dubost. Service de Rhumatologie. Hôpital G. Montpied. Clermont-

Sous le terme de LOPS on décrit des formes atypiques de spondylopathies à début tardif càd du sujet agé
Le tableau clinique dominé par l'altération de l'EG conduit généralement à un bilan rhumatologique (connectivite, PR, Horton, etc...) et néoplasique d'autant plus que le diagnostic de SPA n'est généralement pas envisagé chez un sujet agé.
Elles résultent probablement d'une modification de l'expression de la SPA par l'âge.

SEMIOLOGIE
---- Ce sont des hommes HLA B27+ qui ont des arthrites périphériques des membres inférieurs souvent peu symptomatiques avec un liquide articulaire peu cellulaire et une synoviale fibreuse..
---- Les signes rachidiens sont discrets ou absents
---- Altération des EG (fièvre, athénie, amaigrissement
---- Oedèmes asymétriques prenant le godet prédominant aux MI (dans 50 % des cas)

BIOLOGIE
---- $ inflammatoire important ( VS > 80 )
---- Sérologie rhumatismale négative
TRAITEMENT
---- Une corticothérapie à forte dose prescrite dans l(hypothèse d'une maladie de Horton est généralement peu efficace.
---- La phenylbutazone semble donner de meilleurs résultats.

Retour
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente