Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Tous les textes - FMC
Sommaire général
Page précédente
.

PRURIT CUTANE AVEC ET SANS LESIONS VISIBLES

NB : Les lésions de grattage peuvent en imposer pour des lésions cutanées primitives ou modfier l'aspect initial des lésions.
NB : Les traitements antérieurs ( et plus ou moins sauvages ) : alcool, citron, pommades diverses, lotions rouges, bleues, etc...) ne vont pas vous faciliter la vie !
NB : Toujours rechercher une prise médicamenteuse ( déclanchement ou aggravation ).Certains médicaments, comme les IEC, peuvent être impliqués même aprés des mois de " bons et loyaux services sans problème ".

PRURIT AVEC DES LESIONS CUTANEES
PRURIT GENERALISE ou ETENDU SANS LESION CUTANEE
Voir également Exanthème Morbilliforme
Voir également Exanthème Scarlatiniforme

.
PRURIT CUTANE AVEC LESIONS CUTANEES

PAPULES NON CONGESTIVES = PAPULES

  • LICHEN PLAN : papules polygonales violines avec des stries grisâtres. ++ face antérieure des poignets. Evoquer une hépatite C ( Trt : Dermocoticoïde, TIGASON, PUVA ?).
  • LICHEN PLAN IATROGENE : IEC, bétabloquants, thiazidiques, spironolactones, ALDOMET, AINS, chloroquine, quinidine, allopurinol, psychotropes, sulfone, vaccin hépatite B (Lichen plan éruptif ).
  • LICHEN AMYLOÏDE : papule brunâtre trés prurigineuse qui témoigne de la surcharge amyloïde ( qui est uniquement cutanée) . Trt: dermocorticoïdes
    ---- Syndrome de GIANOTTI-CROSTI ou Acrodermatite papuleuse infantile Dermatose et virus

    PAPULES CONGESTIVES = PAPULO-OEDEMATEUX
  • URTICAIRE .
  • PRURIGO STROPHULUS. Séropapules ( grain de riz sous cutané ) considérées comme une réaction d'hypersensibilité aux piqûres d'insectes.
  • PRURIGO GRAVIDIQUE doit, avant d'être retenu, faire formellement éliminer les autres pathologies et en particulier l'Herpes ou Pemphigoïde Gestationis (cf infra)
  • PRURIGO des Hémopathies, Insuffisance rénale, Cholestase (cf prurit sans lésion cutanée ).

    PAPULES EXCORIEES DES PARASITOSE ( lésions de grattage )
  • Gale et Pédiculoses .
  • Bilharziose, Dismatose, Ichtyosarcose
  • Onchocercose?
  • Larva Migrans.

    DERMATOSES VESICULEUSES
  • Varicelle.
  • Impétigo bulleux. staphy.aureus
  • Toxidermie ou photodermatose iatrogène
  • Eczemas externe (atopie ) ou internes (nummulaires, microbiens, médicamenteux,...)
  • Herpes et Zona peuvent être prurigineux.
  • Trichophyties et dermatophyties limitées par des bordures actives vésiculeuses.

    DERMATOSES BULLEUSES
  • Herpes et Zona rarement.
  • Impétigo bulleux. Staphy. Aureus
  • Photodermatose souvent toxique ou iatrogène
  • Toxidermies
  • . PORPHYRIE
  • PEMPHIGOÏDE BULLEUSE : lésions bulleuses et érosives du tronc et membres, respectant le visage. Surtout aprés 60 ans. Généralement prise médicamenteuse associée (Toxidermie). Furosémide ++
  • DERMATITE HERPETIFORME : dermatose polymorphe des faces d'extension des membres, fesses et lombes (biopsie - disulone).
  • HERPES GESTATIONIS ou PHEMPHIGOÏDE GESTATIONIS : dermatose bulleuse rare du second trimestre à début péri-ombilical trés évocateur et lésions en cocardes des avant-bras, dos et fesses ( patholohie auto-immune, éruption polymorphes en général avec papules, bulles,...) - Biopsie, immunofluorescence - Pronostic bon mais récidives plus sérieuses et plus précoces lors des autres grossesses si le géniteur est le même.
    .
    DERMATOSES ERYTHEMATO-SQUAMEUSES
  • PSORIASIS.
  • PARAPSORIASIS à petites plaques. Bénin mais chronique.
  • PARAPSOSRIASIS à grandes plaques pouvant évoluer vers une hémopathie type Mycosis fongoïde.
  • Mycosis fongoïde : lymphome T à tropisme cutané.
  • Pityriasis rosé de Gilbert : prurit possible

    ERYTHRODERMIES
  • Plaques rouges infiltrées pouvant s'associer ou compliquer de nombreuses dermatoses.

    POLYMORPHISMES
  • TOXIDERMIE de principe.
  • Formes atypiques, excoriées, pommadées, plus ou moins anciennes, etc


  • PHOTODERMATOSES
    Elles seront traitées plus en détail.: ICI
  • Contexte évocateur d'ensoleillement.
  • Rechercher une prise médicamenteuse.
  • Porphyries

Retour debut de texte

.
PRURIT GENERALISE ou ETENDU SANS LESION CUTANEE
A l'exception des éventuelles lésions de grattage


    Toxidermie ++++ de principe
  • Peau sèche et abus de savons et autres détergents, produits cutanés
  • Prurit gravidique : Cholestase anictérique ? Il disparait aprés l'accouchement.
    Prurit sénile et prurit
  • Prurit psychogène...
  • HIV

    LES CAUSES HEPATIQUES
  • Toutes les cholestases extrahépatiques.
  • Cirrhose biliaire primitive.
  • Un début d'hépatite virale.

    LES CAUSES RENALES
  • L'insuffisance rénale chronique s'accompagne de prurit dans 30 % des cas.

    LES PARASITOSES
  • Helmintiases.
  • Toxocarose.

    LES CAUSES METABOLIQUES
  • Diabète.
  • Dysthyroïdies et hyperparathyroïdie.
  • Hyperuricémie.
  • Carence martiale.
  • Hypercalcémie.

    LES HEMOPATHIES
  • Maladie de Vasquez.
  • Maladie de Hoggkin, Lymphomes, Myélomes...
  • Mycosis fongoïde - $ de Sezary.

Retour début de texte
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente