Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
STOMATITES DE L'ENFANT
28/05/97

Toute stomatite intense peut cacher une hémopatie, une infection HIV, une toxidermie médicamenteuse
L'infection HIV n'est pas traitée ici.
NB
Le pH salivaire buccal doit etre préservé. Une solution de Na Cl ou des attouchements à l'eau oxygénée à 10 volumes diluée à raison de 3 cuillères à café pour un verre d'eau seront préférés aux bains de bouche antiseptiques.
Une antibiothérapie prophylactique est souvent indiquée. L'association spiramycyine ( ROVAMYCINE ) + métronidazole (FLAGYL ) parait la plus légitime. RODOGYL chez le grand enfant.



.
STOMATITES VESICULEUSES

HERPES : PRIMO-INFECTION
Voir Gingivo-stomatique herpétique aiguë de l'enfant
[Lire]
NB : un herpes génital isolé d'un enfant doit faire évoquer une agression sexuelle.

HERPANGISME
Entérovirus coxsackie A
SEMIOLOGIE.
$ infectieux , dysphagie, altération de l'EG associés à des signes méningés et digestifs dans les formes sevères.
Eythème de la cavité buccale avec des lésions vesiculeuses de siège postérieur ( amygdale,pharynx, piliers, luette ete langue.)
Une éruption cutanée paculo-papuleuse complète gnéralement le tableau.
TRT : symptomatique ( évolution spontanément résolutive ).

SYNDROME PIED-MAIN-BOUCHE Trés proche ( coxackie virus A 16 ).
SEMIOLOGIE.
En période estivale, erythème associé à des vésicules de petite taille de toute la cavité buccale, y compris la langue, parfois associées à des lésions uclcéreuses.
Eruption cutanée palmo-plantaire transitoire est associée : vésicules allongées sur une base érythémateuse .
Evolution favorable en 5 ou 10 jours.

ZONA
Rare, il est peu douloureux et garde une topographie radiculaire et prédomine au visage.

VARICELLE
Classique et généralement de diagnostic aisé.

Retour

.
APHTES - LESIONS APHTOÏDES

APHTES VULGAIRES
Ulcération douloureuse de couleur chamois à liseré rougé typique.
Son étiologie est toujours inconnue mais certains aliments sont impliqués ( noix, gruyère, chocolat ...) ou certains médicaments ( aspirine, antibiotiques, barbituriques,...)
Guérison en qques jours. TRT symptomatique.

PERIANDENTIS DE SUTTON
Aphte géant ( plusieurs centimètres de diamètre )
La guérison demande plusieurs semaines et laisse une cicatrice.

LA STOMATITE APHTOÏDE
$ infectieux marqué associé à de nombreux aphtes de toute la cavité buccale apparaissant par poussées successives.
ADP cervicales douloureuses et surinfection locale trés fréquente +++.
Faire Nfs pour éliminer une hémopathie.
TRT : Symptomatique et une antibiothérapie parait raisonnable. ( amoxicilline, macrolide ).

MALADIE DE BEHCET
Exceptionnelle.
Retour



.
STOMATITE BULLEUSE

BRULURES DE LA CAVITE BUCCALE
---- Boisson trop chaude. Non rare !
---- Chimique. Une hospitalisation en urgence est nécessaire pour faire un état des lésions internes.
---- Iatrogènes : aspirine, sulfamides, barbituriques.

ERYTHEME POLYMORPHE
Toxidermie médicamenteuse ( pyrazolés, aspirine, barbiturique, sulfamide ) , mycoplasma pneumonia et herpes doivent être recherchés.
La stomatite accompagne des lésions bulleuses cutanées indolores ( face d'extension des membres, du visage, du cou , conjonctivales, génitales ) , une angine
Les lésions cutanées ont un aspect en cocarde
Guérison en qques semaines mais récidives possibles suivant l'étiologie

NB : Le syndrome de Lyell et la maladie de Steven-Johnson peuvent être considérées comme des formes majeures de l'érythème polymorphe.

Retour

. STOMATITES INFECTIEUSES

PYOGENES
Extension buccale d'un impétigo cutané. Staphylocoque ou streptocoque. TRT : Antibiothérapie.

CANDIDOSES
le Muguet buccal est la forme habituelle. La langue " noire " est plus rare chez l'enfant.

ANAEROBIES
Chez l'enfant carencé, $ infectieux gravissime avec gangrène buccale étendue.
Antibiothérapie et réanimation.

Retour



.
STOMATITES DES HEMOPATHIES

Rares mais la stomatite peut être le symptôme initial.
---- Leucémies aigues.
---- Agranulocytoses.
---- Aplasies.
---- Purpura thrombopénique.
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente