Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
.
PATHOLOGIE OCULAIRE AIGUE - CAT
Une notion de traumatisme, projection ( produit chimique, poudre métallique,etc..) doit aprés un lavage prolongé faire pratiquer un examen spécialisé pour inventorier les lésions cornéennes.

OCCLUSIONS VASCULAIRES : URGENCES
La cécité monoculaire transitoire ou amaurose fugace unilatérale : ++ AIT Carotidien [Lire]
Artère centrale : cécité totale immédiate.
Veine centrale : moins brutale.


DOULEUR
Existe-t-il une
baisse de l'acuité visuelle ?
C'est la question essentielle. elle doit faire suspecter autre chose qu'une banale conjonctivite.
L'oeil est-il rouge ? L'acuité visuellles est normale
La cornée a perdu sa transparence ou sa brillance avec baisse de la vision ( oeil de poisson mort ) . C'est le Glaucome aigu = Urgence
Voyage en avion récent, prise de médicaments ? : Glaucome aigu

PAS DE DOULEUR
On sort généralement de la pathologie aiguë. L'ophtalmo est généralement directement consulté sauf dans la presbytie dont parle un jour ou l'autre le patient...
Cas particulier subaigu : Le décollement de rétine. : pas de douleur, vision conservée mais un avis spécilaisé rapide est nécessaire.

Voir également : LES CONJONCTIVITES (COCNet00/COCMED00)
Restent, entre autres les pathologies migraine, algie vasculaire de la face, etc... où la douleur n'est pas oculaire mais projetée ou associée.

.
OEIL ROUGE AVEC BAISSE DE L'ACUITE VISUELLE

En pratique une baisse visuelle aiguë nécessite rapidement un avis spécialisé

CERTAINES CONJONCTIVTES VIRALES
En fait kérato-conjonctivite ( atteinte de la cornée ), en particulier
HERPES qui contre-indique la corticothérapie locale et nécessite un traitement spécifique par ZOVIRAX/ ZELITREX.

KERATITE AIGUE
La douleur est aggravée par l'ouverture des paupières et l'épreuve à la fluoroscéine qui confirme l'atteinte de la cornée (++ HERPES mais également bactérien, virose, mycosique, allergique).
Un avis spécilaisé est nécessaire.


GLAUCOME AIGU. à angle fermé
Perte de la transparence et surtout de la brillance de la cornée +++ (oeil de poisson mort ). La rougeur oculaire est inconstante.
Elément déclanchant : voyage, prise de médicament.
Cest une urgence thérapeutique (DIAMOX, MANNITOl ) - iridotomie par laser puis iridectomie généralement bilatérale.
La glaucome chronique à angle ouvert donne rarement un $ aigu.

IRIDOCYCLITE
La cornée est transparente ( et brillante ) mais l'humeur aqueuse est troublée par l'inflammation et gêne pour voir l'iris.

UVEÏTE
Assez souvent liée à une affection générale : SPA, FLR,Sarcoïdose, Crohn, RCH, Infection ORL, dentaire, etc..
Leptospirose, Yersinose, Shigellose, Borreliose, HIV, Campylobacter,...

CHORIOÏDITE -CHORIORETINITE - HYALITE
Toxoplasmose oculaire, CMV.

KERATOCONJONCTIVITE ATOPIQUE
Présente assez souvent des lésions cornéennes avec baisse de l'acuité visuelle et possible cataracte.

OCCLUSIONS VASCULAIRES : URGENCES
La cécité monoculaire transitoire ou amaurose fugace unilatérale : ++ AIT Carotidien [Lire]
Thrombose de l'artère centrale : cécité totale immédiate.
Thrombose de la veine centrale : moins brutale.

DECHIRURES RETINIENNES
Phopshénes, eclairs lumineux, amputation du champ visuel.

NEVRITES OPTIQUES
Inflammatoires, virales, SEP, toxiques (alcool), HORTON

Retour


.
OEIL ROUGE ET ACUITE VISUELLE NORMALE
LES CONJONCTIVITES
Virales (adenovirus, petite épidémie) ou bactériennes ( Gonocoque, chlamydiae ++ NNE ), épidémiques ou non.Il peut exister une atteinte cornéenne.
Trachome.
Allergiques : le prurit domine. Aigue, saisonnière, chronique ( elles peuvent se compliquer d'une kératite avec baisse de l'acuite visuelle ), perannuelle, savon, shampooing, etc...
Giganto-papillaire des porteurs de lentilles.

PTERYGION
Envahissement de la surface cornéenne par un tissus anormal débutant en général au coin interne de l'oeil

LE CHALAZIS CONJONCTIVAL.
Fréquent chez la femme agée. Elle consulte pour un larmoiement rebelle. Occlusion du méat lacrymal par un replis conjonctival.

LA SECHERESSE oculaire
Iatrogène +++, idiopatique,

HEMORRAGIE CONJONCTIVALE
Oeil rouge vif, en nappe, un seul généralement. Pas de douleur, pas de sécrétion. Vision normale.
Hors traumatsime, Fragilité capillaire mais chercher : HTA, diabète, Hémophillie, thrombopénie, iatrogénicité.

PIEGE :
DECOLLEMENT DE RETINE
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente