Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
OEDEME AIGU DU POUMON - OAP
CAT à domicile

L'ESSENTIEL
Le terrain évocateur ou connu d'insuffisant cardiaque gauche congestive [Lire].
L'étiologie la plus fréquente de l'OAP est l'insuffisance coronarienne aiguë ( IDM, $ de menace )
Voir Les autres étiologies
MAJ 2003 : Les taux plasmatique de BNP permettent de confirmer l'origine cardiaque d'une dyspnée aiguë [Lire]

Les diurétiques de l'anse IVD ( LASILIX ou BURINEX ) restent la base du traitement même en cas d'hypotension.
250 - 500 mg d'aspirine per os ou IVD est licite au moindre doute.
Les pièges : l'OAP ' asthmatiforme ", sur BPCO ou sur infection bronchopulmonaire.
L'hospitalisation est logique même en cas d'amélioration franche.

SEMIOLOGIE
---- Classiquement le patient est en position assise.
---- Polypnée, sueur, grésillement laryngé voire expectoration mousseuse et rosée dans les formes graves
---- Eventuellement : douleur angineuse, douleur thoracique
---- Agitation anxieuse, torpeur, cyanose, marbrures périphériques

INTERROGATOIRE
---- ATCD, régime sans sel, chirurgie récente, $ grippal, etc..
---- Traitement en cours, modification, observance.

L'EXAMEN CLINIQUE
---- Crépitants
---- Sibilants : l'OAP asthmatiforme est fréquents chez les personnes agées. L'abscence d'ATCD d'asthme est évocateur. L'association avec une BPCO fréquente.
---- Ronchus : l'association infection bronchopulmonaire - OAP est fréquente. L'OAP s'installe alors progressivement.
---- Galop gauche mais souvent quelques signes droits associés ( turgescence des jugulaires, reflux, oedème des MI...)
---- Rythme ( FA ? Valvulopathie ?
---- TA : Poussée hypertensive ( NB : ADALATE ); une TA systolique < 100 mmHg est un signe de gravité.
---- Vérifier les mollets : Phlébite pour embolie !

Voir également : Pratique de l'insuffisance cardiaque en 2002

L'ECG
Il peut permettre de préciser l'origine ( FA, ischémie) mais modifie peu l'attitude immédiate...

TRAITEMENT A DOMICILE
Tout OAP doit être hospitalisé en service de réanimation cardiologique (http://umvf.cochin.univ-paris5.fr/article.php3?id_article=235) avec transport médicalisé (SMUR).
En l'abscence de signe de choc et d'hypotention
---- Position assise jambes pendantes
---- LASILIX ( amp de 20mg ) : 40 à 80 mg en 5 minutes ou BURINEX ( amp 0,5 et 2 mg = 10 et 40 mg de Lasilix ) :
---- Nitrés en sus-lingual : Il sont plus hypotenseurs que les diurétiques ( NATISPRAY Fort 2 bouffées, RISORDAN 5 mg 1 à 2 cp )
Dans les formes graves avec hypotension
---- Prévenir le SAMU
---- Position assise toujours.
---- LASILIX 20 à 40 mg IVD
Suspicion d'étiologie coronarienne
---- Aspirine 250 à 500 mg per os ou ASPEGIC 250 à 500 mg IVD

Pour en savoir plus http://umvf.cochin.univ-paris5.fr/article.php3?id_article=235
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente