Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
MEGALERYTHEME - 5ème Maladie
Source : Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire - BEH

Le parvovirus B19 [Lire], agent du mégalérythème épidémique ou " 5ème maladie " est un virus strictement humain qui se transmet par voie respiratoire, transfusionnelle ou materno-foetale et entraine de petites épidémies en milieu scolaire, printemps et hiver.La contagiosité est importante ( 50 % ) . Le virus a un tropisme marqué pour le globule rouge.
Le mégalérythème épidémique est une maladie éruptive bénigne sauf chez la femme enceinte.
Incubation : : 8 à 10 jours.

SEMIOLOGIE
---- $ pseudo grippal : fièvre, myalgies, céphalées (phase virémique)
---- Une éruption morbilliforme ( qques jours plus tard ) :
............... Erythème facial maculaire avec aspect souffleté du visage
............... Elle peut se présenter comme un coup de soleil ou en paire de claquesrs
............... Macules roses des membres et des fesses en arabesque, en guirlande,
............... Exanthème réticulé du tronc et des extrémités)
............... Arthralgies correspondant au conflit Antigéne-Anticorps, qui disparaissent habituellement en une semaine.
............... Les éruptions sont parfois localisées en gants et chaussettes [Lire]ou en caleçon ou limités aux doigts.
Elle disparait en quelques jours.
La période de contagiosité maximale se situe pendant la phase virémique, donc avant l'éruption. Le parvovirus a pu être incriminé dans d'autres pathologies pédiatriques ou rhumatologiques ou lors de complications sévères chez les femmes enceintes (anasarques foetaux principalement lors d'une contamination au 2ème trimestre de la grossesse),ou les anémiques chroniques (érythroblastopénie aigue)

TRAITEMENT
Symptomatique chez l'enfant sauf terrain de pathologie de la lignée des GR (drépanocytose, thalassémie,...) ou terrain immunodéprimé.

Chez la femme enceinte, Le diagnostic d'infection à parvovirus doit être précoce. Le suivi proposé chez les femmes infectées est échographique et biochimique (dosages répétés d'alpha foetoproteine) afin de déceler précocement une éventuelle anasarque foetoplacentaire.
Certaines anasarques, avec anémie foetale modérée seront spontanément résolutifs.
Si l'anémie est sévère, la prise en charge est lourde (exsanguino-transfusion) et souvent compromise par l'existence d'une myocardite foetale .
Selon les études, le risque de mort foetale avec confirmation histologique lors d'une infection aiguë chez la mère varie de 1,7 à 9% .
En cas de contage pendant la grossesse l'information doit être rassurante car le risque de mort foetale est faible, bien qu'encore imprécis et le risque de malformations foetales est nul. Un suivi gynécologique spécialisé est par contre indispensable.
Voir PARVOVIRUS B19 et GROSSESSE [Lire]
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente