Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

LES LITHIASES URINAIRES RECIDIVANTES - DIETETIQUE - TRAITEMENTS

Source : OPTION/BIO Supplément du N° 194 - Octobre 1997


Facteurs nutritionnels
Les inhibiteurs de la lithogénèse


LES FACTEURS DE RISQUE

Source : OPTION/BIO Supplément du N° 194 - Octobre 1997
M. Daudon - Necker Enfants malades

FACTEURS NUTRITIONNELS INDIRECTS.

---- Diminution de la consommation de fibres végétales.
---- Un régime riche en protéines augmente l'excrétion du calcium et de l'acid urique en diminuant celle de citrate
---- L'augmentation de la consommation de NaCl ( sel de cuisine) accroît l'excrétion calcique
---- Les sucres rapides par l'intermédiaire de l'hyperinsulinisme entraine une dimnution de la réabsorption tubulaire du phosphore et une augmentation de l'excrétion calcique avec risque lithiasique majeur en association avec une hyperoxalaturie.

FACTEURS NUTRIONNESL DIRECTS

CALCIUM
Une enquête épidémiologique publiée en 1993 ( Currhan et al. N.Engl.J. Med 328, 833-838 ) et portant sur 50 000 personnes a démontré une corrélation négative entre la fréquence des lithiases calciques et les apports alimentaires de calcium.
Il parait donc raisonnable d'abandonner les régimes restreints en calcium et seulement de préconiser une normalisation des apports chez les sujets consommateurs excessifs surtout si > 1 gramme / jour.

OXALATE
L'acide oxalique est l'autre facteur important de la lithogène oxalocalcique
Parmi les aliments les plus riches en oxalate : le cacao, les épinards, l'oseille, la rhubarde

APPORTS HYDRIQUES
La diurèse journalière devrai être de 2 litres/24 heures chez le sujet lithiasique avec une répartition équilibrée sur la journée.

Retour



INHIBITEURS DE LA LITHOGENESE

Source : OPTION/BIO Supplément du N° 194 - Octobre 1997
C. Hennequin, M Daudon - Necker-Enfants malades


Le facteur essentiel de la lithogénèse est la sursaturation en sels insolubles (promoteurs) que sont oxalate, phosphates et urates de calcium mais également la présence de substances protectrices (inhibiteurs).
Le degré de sursaturation des urines des sujets témoins n'apparait pas significativement différent de celui des urines des sujets lithiasiques par contre la majorité des études montre que le pouvoir inhibiteur total des urines lithiasiques est toujous diminué comparativement aux témoins sains.

LES INHIBITEURS DE FAIBLE POIDS MOLECULAIRE
LE MAGNESIUM
Si l'effet inhibiteur du Mg in vitro est indiscutable, son importance sur le plan clinique reste contreversé car l'excrétion urinaire du Mg chez le sujet lithiasique ne semble pas significativement différente de celle du sujet sain. (Normale : 4 à 6 mmol/J)

Une supplementation magnésienne est justifiée dans les hypomagnésuries franches accompagnées d'hypocitraturie comme c'est le cas dans les entéropathies malabsorptives et les acidoses tubulaires.

LES CITRATES
L'acide citrique (largement répandu dans l'alimentation comme acidifiant ) ets sans aucun doute l'inhibiteur le plus étudié depuis 10 ans. Il est fabriqué par la dégradation oxydative du glucose et l'absence d'apport alimentaire ne modifie pas la citraturie.

La réabsorption du citrate est directement controlé par l'équilibre acide-base cellulaire : toutes les situations d'acidose stimulent la réabsorption et diminuent donc l'excrétion urinaire du citrate.
Il fait noter que la majorité des souches bactériennes ( Notamment Escherichia Coli) consomment du citrate.
La limite inférieure de la citraturie normale peut être fixée aux environs de 1,5 mmol/24 heures

L'intérêt de la correction d'une hypocitraturie est clairement démontrée dans les acidoses tubulaires et la lithiase oxalocalcique.
L'administration de 30 à 80 mEq/j de citrate de potassium normalise la citraturie, augmente le pH, réduit la sursaturation en oxalocalcique et corrige les acidoses associées à une déplétion potassique
Une réduction significative des récidives lithiasiques a été obtenue par administration d'une dose unique,le soir, de 3,75 à 5 g d'une sel mixte (citrate de sodium et potassium)
Le citrate de magnésium a également été proposé.

VIDAL:
FONCITRIL ® (citrate de sodium) : alcalinisant urinaire.
Indication :lithiase urique et cystinique, acidose tubulaire rénale.
L'indication de la lithiase oxalocalcique n'est pas retenue.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente