Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

COMA HYPEROSMOLAIRE

Complication du DNID traité per os chez un patient agé.
Le coma hyperosmolaire n'est pas d'installation brutale .
En général, il fait suite à une période de troubles de vigilance ( DTS ) et amaigrissement
Son traitement nécessite l'hospitalisation.

SEMIOLOGIE
---- Troubles d'Installation progressive ( qques jours) chez un patient agé DNID
---- Troubles plus ou moins marqués de la concience (obnubilation ), asthénie
---- Possibles signes neurologiques en foyer ( ++ AVC associé ou fonctionnel )
---- Possibles crises convulsives.
---- Coma
---- Signes de déshydratation globale mias dominant en intra-cellulaire : peau et muqueuses sèches, perte de poids +/- extra-cellulaire ( pli cutané )
---- Diurèse augmentée ou conservée
---- Pas de polydipsie compensatoire

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
---- Hyperglycémie majeure ( > 40 mmol/l - 6 g)
---- Glucosurie majeure ++++
---- Cétonurie absente ou faible + ( ++++ dans l'acidocétose )
---- Acidose métabolique modérée et de toute façon bicarbonates > 15 mmol/l.
---- Osmolarité > 350 mosomle/litre. Elle peut être estimée par addition de Kaliémie x2 + Natrémie x2 + Urémie + Glycémie exprimés en mmol/l

CAT
---- Voie veineuse péréphérique anec Na Cl 9/1000, 1/2 litre/heure
---- Hospitalisation médicalisée.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente