Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

HYPER EOSINOPHILIE

DEFINITION
> 500 / ml en valeur absolue et non en pourcentage.

EIOLOGIES
  • L'allergie : y compris médicamenteuse.
  • Parasitoses : (helminthes, bilharziose, dismatoses, etc...)
    Toutes les parasitoses donnent-elles des hyperéosinophilies ? Non, le paludisme et l’amibiase n’en donnent pas, ainsi que l’anguillulose maligne au cours de laquelle l’éosinopénie est alors de mauvaise augure. ( http://medecinetropicale.free.fr/faq.htm)
  • Hémopathies : Leucoses aiguë, lymphome,...
  • Collagénoses;
  • Dermatoses : gale, lichen plan, pemphigus, pemphigoïde bulleuse, eczéma, mastocytose,...
  • Maladies Infectieuses : scarlatine, pneumococcies, salmonellose, gono, MNI, lèpre, syphilis, Toxoplasmose, aspergillose, ...
LE SYNDROME D'HYPEREOSINOPHILIE
Hyperéosinophilie non expliquée ( diagnostic d'exclusion ) , 1500 / ml pendant plus de 6 mois associée à une altération de l'état général, atteinte pulmonaire avec dyspnée, infiltrats, épanchements.
D'autres atteintes sont possibles : cardiaques (valvulopathie ou fibrose ), neurologiques ( ataxie, polynévrite ), digestives ( douleur abdominales, diarrhée ) hépatique ( hépatite, cholestase ).
Il existe souvent une hépato-spléno-mégalie, des adénopathies diffuses et des rashs cutanés.
La biologie est peu parlante: élévation inconstante des IgM et des IgE

Pronostic et Traitement
Toujours sevère. Le traitement associé HYDREA et Corticoïdes.

Pour en savoir plus : Hyperéosinophilies : démarche diagnostique (Univ. Lille2.fr) ou en cas d'échec copie locale

.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente