DYSMÉNORRHÉES

Une "dysmenorrhée" peut être une GEU !!!

La dysménorrhée ou algoménorrhée définit les menstruations douloureuses avec crampes utérines précédant ou contemporaines de l'écoulement menstruel
Les douleurs pelviennes en dehors de la période mentruelle posent le problème des douleurs pelviennes

DYSMENORRHEE PRIMAIRE DE L'ADOLESCENTE
La situation " confortable " : avant les premiers rapports
La situation exceptionnelle : imperforation hyménale.
La situation " délicate " : vaginite, lésions vulvaires traumatiques.

Trés banales et rarement organiques. L'oligoménorrhée associée est fréquente et peut être respectée durant les 12 premiers cycles de l'adolescente
Une hyperandrogénie ( acné, surpoids ) est assez fréquente mais le plus souvent transitoire.
Généralement les premiers cycles sont anovulatoires et indolores.
NB : Si les douleurs apparaissent dés les premieres règles, on recherchera un hymen non perforé ou un diaphragme , une anomalie utérine.
Une échographie vérifiera l'absence de dystrophie ovarienne qui justifierait quelques mois de contraception ( Kystes fonctionnels le plus souvent ).
Le traitement adapté à la gêne ressentie : rien, antalgiques, spasmolytique, AINS (anti PGE), pilule, progestatif 10 jours/cycle.

DYSMENORRHEES SECONDAIRES
Dans ce cas, les règles sont devenues douloureuses à un moment quelconque de la vie génitale.
C'est plus souvent l'expression d'une pathologie locale; d'autant que pratiquement toute la pathologie gynécologique peut s'accompagner de dysménorrhée par l'intermédiaire des PGE.

---- GEU doit toujours être évoquée
---- Fausse couche
---- DIU
---- Polype du col
---- Toutes les pathologies infectieuses ( cervicites, salpingites, MST ).
---- Fibromes.
---- Dystrophie ovarienne.
---- Adénomyose, Endométriose dont la fréquence est sous évaluée +++.
---- Séquelles inflammatoires de salpingite;
---- Varicocèle pelvien avec ou sans syndrome de Masters et Allen;
---- Hypoplasie utérine;
---- Synéchies : une synéchie isthmique (accolement fibreux intra-utérin) doit être évoquée dans les suites d’un curetage (IVG ou fausse couche) lorsque les règles s’écoulent insuffisamment (règles peu abondantes ou absentes)
---- Sténose cervicale après conisation.
---- Liste non limitative



L'historique, examen clinique, echographie et parfois l’IRM pelvienne (++ endométriose) permettent généralement de faire un disgnostic précis.

Pour en savoir plus : LES DYSMENORRHEES - J L. LEROY (Lien Gyneweb)
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente