Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
DIVERTICULOSE COLIQUE
Source : Dossier Impact Médecin N° 132
Comprendre la diverticulose colique - Dr Rémi HOUDART,

La diverticulose consiste en la présence de diverticules, sorte de hernies de la muqueuse intestinale à travers la paroi musculaire. Elles sont généralement multiples surtout sur le colon gauche et principalement le sigmoïde.

La présence des diverticules est une anomalie, acquise au cours de l’existence. On estime que 40% des personnes de plus de 60 ans ont des diverticules coliques.

Le mécanisme d’apparition des diverticules est du à des hyperpressions à l’intérieur de la lumière colique poussant la muqueuse dans la musculeuse dans des zones de faiblesse; notamment celles par où les vaisseaux sanguins pénètrent dans la paroi colique.

L'origine de ces désordres est certainement alimentaire par déficit de l’alimentation en fibres végétales, particulièrement en fibres de céréales et excès de sucre. C’est une maladie du 20e siècle essentiellement dans les pays riches où les habitudes alimentaires ont changé (raffinement des céréales, défaut de fibres, excès de sucre). De multiples observations épidémiologiques vont dans le même sens et il faut probablement 20 à 40 ans d'exposition au « risque » pour que les diverticules apparaissent. .

A l'inverse, l’adjonction de son à la ration alimentaire diminue la pression intracolique, améliore les troubles ressentis par les surjets porteurs de diverticules.

Le siège essentiel des diverticules est le sigmoïde. Mais trés souvent les diverticules existent également sur le côlon descendant, et même le transverse. Dans 15% des cas environ, la diverticulose intéresse tout le côlon.

La DC est une pathologie fréquente : 40 % des sujets aprés 60 ans. La majorité sont et resteront asymptomatiques mais des complications aigues sont possibles ( diverticulite, hemorragies, occlusion, péritonite ).
La localisation la plus fréquente est sigmoïdienne.
La prise d'AINS multiplie le risque de complications

BILAN
Colonoscopie ou Lavement baryté.
Scanner dans les complications aigues Sigmoïdite

SEMIOLOGIE & TRAITEMENT

DIVERTICULOSE ASYMPTOMATIQUE
Rassurer mais prévenir des complications possibles ( autosurveillance ) et du rôle protecteur des fibres alimentaires.

DIVERTICULOSE SYMPTOMATIQUE NON COMPLIQUEE
Troubles digestifs banaux ( colopathie ) avec troubles du transit, volontier aternance diarrhée - constipation.
Ces troubles, généralement dans un contexte de colon irritable (ou colite spamodique) sont souvent plus à l'origine de la diverticulose que symptomatique de celle-ci. --- Son de Blé, progressivement : INFIBRAN, ACTISON, etc...
--- Pansements intestinaux : BOLINAN, SMECTA, etc...
--- Antispetiques intestinaux : INTETRIX, ERCEFURYL, FLAGYL, etc...
--- Antispasmodiques : DEBRIDAT, DICETEL, DUSPATALIN, ETC...

DIVERTICULITE AIGUE
$ abdominal aigu fébrile ( Peudo appendicite à gauche ) éventullement associé à une hémorragie digestive.
L'Hospitalisation est le plus souvent justifiée et un Scanner en urgence est indispensable à la recherche d'un abscès. Sigmoïdite diverticulaire
En l’absence d’abcès (appréciée sur les signes d’examen et le scanner) le traitement est antibiotique, seul. On attend ainsi la résolution de la crise. Elle est obtenue dans 80 à 90% des cas. S’il s’agissait de la première poussée franche, qu’elle n’était pas trop sévère, et pourvu que sa résolution ait été complète, sans récidive précoce, il n’est pas justifié de proposer une résection chirurgicale.
ROCEPHINE 1 g/j + FLAGYL 1,5 g/J
Perfusion de Péni M.

ETUDE DIVERTICULA
La diverticulite est révélatrice de la maladie dans 79% des cas, encore plus chez les patients agés de moins de 50 ans (28% des cas)

S’il existe un abcès, il faut vider le pus par une ponction, et la mise en place d’un drain, sans ouvrir le ventre, en se guidant par échographie ou scanner. Dans ces cas, après quelques semaines (1 à 6) de traitement, l’exérèse chirurgicale est une nécessité, la récidive, en son absence, étant systématique. De même, les fistulisations dans d’autres organes relèvent de la chirurgie.
En cas de péritonite (10% des complications), une intervention en urgence est indispensable. Elle est terminée, presque toujours, par une colostomie, installée pour deux à quatre mois.

Diverticulose colique
Source : http://cri-cirs-wnts.univ-lyon1.fr/Polycopies/HepatoGastro/HepatoGastro-4.html

Définition
Le diverticule une hernie de la muqueuse colique à travers la musculeuse, repoussant la séreuse. Il résulte de l'hyperpression intra-luminale favorisée par le faible volume du contenu colique.

La diverticulose colique est caractérisée par la présence de multiples diverticules. Elle prédomine au niveau du côlon sigmoïde mais peut atteindre tout le côlon. Non compliquée, elle n'est responsable d'aucun symptôme.

La diverticulose colique, très rare avant 30 ans augmente avec l'âge et elle est observée chez plus de 50% des sujets de plus de 70 ans. Elle est souvent asymptomatique et découverte à l'occasion d'explorations du côlon pour la recherche d'une tumeur ou pour des symptômes de TFI mais peut se manifester par des tableaux cliniques bruyants à type " d'appendicite gauche ", de péritonite; d'hémorragie digestive par érosion d'une artériole d'un diverticule.

La diverticulite et la sigmoïdite ne sont pas seulement inflammatoires mais sont infectieuses.

SEMIOLOGIE
La diverticulite sigmoïdienne se traduit habituellement par:
--- des douleurs de la fosse iliaque gauche;
--- des troubles du transit, plutôt subocclusion que diarrhée; de la fièvre;
--- une défense de la fosse iliaque gauche;
--- une hyperleucocytose.
---- Sigmoïdite ou diverticulite - cette appendicite gauche

Texte intégral : http://cri-cirs-wnts.univ-lyon1.fr/Polycopies/HepatoGastro/HepatoGastro-4.html

Accueil Nouveautéswbm@esculape.com Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente