Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente

LES ETATS DE CHOC

Une grande urgence dont la prise en charge immédiate nécessite une évaluation rapide de l'étiologie.
La prise en charge dépend de la cause ( la pompe, la tuyauterie, le fluide ) mais aussi de la rapidité et de la qualité des premiers soins.
Voir également
L'arrêt cardio-respiratoire

DIAGNOSTIC
Il est clinique:
---- Troubles de la concience : asthénie intense, obnubilation, coma
---- Extrémités froides avec marbrures des parties déclives ( ++ genoux) . La pâleur et marbrures manquent dans certaines étilogies (choc anaphylactique, par hyperthermie..)
---- Tachycardie, Polypnée ou arrêt cardio-respiratoire)
---- La TA basse voire imprenable est fréquente mais une TA normale n'exclut pas le diagnostic.


EVALUATION ETIOLOGIQUE
    Elle repose sur le terrain, les circonstances, l'examen clinique et le flair !!
  • Un syndrome hyperalgique brutal peut entrainer un état de choc (pancréatique aigue )
  • Le choc anaphylactique. Injection, piqure d'hyménoptère, $ allergique associé ( Oedème de Quincke)
  • Le choc hémorragique ( hémorragie externe, interne, polytraumatisé )
  • Choc cardiogénique.: IDM, OAP, péricardite,...
  • Le choc septique : fièvre ou hypothermie, contexte infectieux, purpura, angiocolite,...
  • L'état d'asthme aigu grave (L'adrénaline SC est indiquée +++ en cas d'échec ou associé aux bêta2 mymétiques)
  • L'embolie pulmonaire d'où la régle de regarder les jambes à la recherche d'une phlébite
  • La dissection aortique aigue
CAT
---- Faire prévenir le SAMU en précisant : Etat de choc chez un patient de XX ans, le médecin est sur place et demande le SMUR, le N° de téléphone l'adresse détaillée +++

l'état de choc.
LA THEORIE ou l'IDEAL
---- Oxygène à fort débit
---- Remplissage par un colloïde artificiel ( PLASMION, PLASMAGEL, etc ..)
---- Adrénaline en cas de choc anaphylactique

LA PRATIQUE
Tout le monde n'a pas toujours avec lui ( à tord ? ) le matériel nécessaire !
Pas facile de trouver une veine en cas de collapsus et Le PLASMION est périmé ?
---- Faire prévenir le SAMU en précisant l'état de choc.
---- Cest un polytrauma : Ne pas le bouger. ( Remarque au sujet de l'accident de la Route )
---- Il saigne ? : arréter l'hémorragie par pansement de compression
---- Arrêt cardiaque ? :
................ Oui :massage cardiaque externe à débuter immédiatement. Voir L'arrêt cardio-respiratoire
................ Non : Position latérale sécurité
Suspecter l'Infarctus et éliminer l'OAP.
---- Adrénaline en cas de choc anaphylactique
---- Etat d'asthme aigu grave (L'adrénaline SC est indiquée +++ en cas d'échec ou associé aux bêta2 mymétiques)
---- Hyperthermie majeure : l'arroser d'eau.
---- Contexte infectieux type angiocholite, septicémie, purpura en pédiatrie : C3G injectable si retard à l'hospitalisation

.
L'ACCIDENT DE LA ROUTE

Fréquent, la CAT doit d'abord faire appel au " bon sens ".

---- D'abord : Baliser, avertir, ralentir les autres usagers afin d'éviter un sur-accident.
---- Faire une estimation rapide du nombre et de la gravité des blessés.
---- S'assurer que les secours ont bien été demandés avec une évaluation de l'importance de l'accident et une bonne localisation de l'accident.
---- Estimer une aggravation possible de l'accident ( le feu par exemple ) et en tirer des conséquences pratiques.
---- Un blessé qui crie est probablement moins atteint qu'un blessé silencieux
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente