Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

Les Blocs Auriculo-Ventriculaires - BAV

SEMIOLOGIE

---- l'IDM en particulier inférieur ou antérieur doit toujours être suspecté sur un épisode paroxystique
---- Facile sur un pouls lent permanent ( bien ou mal toléré : asthénie, DTS, dyspnée, angor), l' ECG donne le diagnostic.
---- Difficile sur des épisodes paroxystiques avec syncope.
---- $ de Stokes -Adams
---- Voir également http://www.ednes.com

L'ECG

NB : L'ECG intercritique peut être normal ou avec un PR augmenté mais la relation avec la PDC n'est pas univoque
les QRS peuvent être fin ( bloc dans le noeud de Tawara ) ou élargis ( bloc dans le faisceau de His ou BBG associé)
  • BAV 1er degré : PR > 0,20-0,22 seconde mais chaque P est suivi d'un QRS

  • BAV 2ème degré : certains P ne sont pas suivi d'un QRS. l'aspect est souvent répétitif 2/1 ( 2P pour 1 QRS ), 3/2 ( 3P por 2 QRS ) ,etc...
    On distingue :
    • Type Möbitz 1 qui est caractérisé par un allongement progressif du PR ( avec un QRS chaque fois ) jusqu'à une onde P non suivie d'un QRS et ensuite retour au PR initial ( Luciani Wenckebach).

    • Type Möbitz 2 caractérisé par un blocage périodique d'une onde P sans modification du PR précédents.
      Conduction intermittente, avec le passage une fois sur 2, 3, voire 4 impulsions auriculaires d'une stimulation ventriculaire.
    • Type haut degré qui se caractérsise par plus de 2 ondes P sans QRS


  • BAV complet : les ondes P battent régulièrement mais les QRS sont indépendants ( arrêt complet de la conduction ). Même complet, un BAV peut être bien toléré, tout dépend du ryhtme autonome des QRS. Les oreillettes et les ventricules sont dissociés. Les ondes P battent régulièrement mais ne conduisent pas. Les QRS apparaissent à un rythme ventriculaire (40 par min), sans lien avec les ondes P.

ETIOLOGIES

.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente