ATHEROSCLEROSE
11ème Congrés International sur l'Athérosclérose

Souvent, l'athérosclérose et les maladies cardio-vasculaires ont une composente héréditaires (X syndrome , DNID par exemple.
L'environnement (alimentation, sedentarité, stress,etc...) viennent renforcer l'expression des gènes impliqués.
Le risque d'une plaque athéromateuse est directement lié au pourcentage de lipides oxydés d'ou l'intérêt de tous les anti-oxydant dans la prévention de la maladie coronarienne
La colonisation par Chlamydia pneumoniae parait être un risque de déstabilisation de la plaque d'athérome par un processus inflammatoire : Voir : Le risque de récidive et infection

LES STATINES
Plusieurs études ont montré l'intérêt des statines dans la prévention secondaire y compris lorsque les taux de cholétérol étaient normaux.

LA VITAMINE E
CHAOS (Cambridge Heart Antioxydant Study)
Congrés de Cardiologie Orlando 1996
800 UI/J de vitamine (alpha-tocophérol) donne un net effet protecteur chez les patients coronariens : Réduction de 77 % du risque relatif

Parmi les vitamines antioxydantes testées, la vitamine E ou alpha-tocophérol à fortes doses, serait la seule à réduire le risque d'infarctus non-mortel chez le sujet coronarien. L'étude CHAOS (Cambridge Heart Antioxydant Study) publiée en 1996, l'étude Monica (1991), les études sur les infirmières et les hommes du personnel de santé nord américain (1991) ont clairement montré le bénéfice santé d'une supplémentation supérieure à 400 Ul/J pendant 200 jours.
MAJ : Cette donnée a été infirmée par l'étude HPS [Lire]

D'autres résultats d'études comme SUVIMAX et la Women's Health Study aux Etats-Unis, devraient apporter des précisions sur le rôle préventif de la vitamine E chez des sujets non coronariens.
MAJ : SUVIMAX : les résultats [Lire]

Medical Tribune. May 23, 1996.
WASHINGTON-Vitamin E supplements may protect against both atherosclerosis and the flu, according to two new reports.
Vitamin E may prevent the oxidation of LDL-cholesterol, which promotes plaque deposition and contributes to atherosclerosis, she said. Intimal-layer thickening was assessed using new ultrasound technology, and dietary intake was measured by 24-hour recall, according to the study.

Bénéfice d'une supplémentation en acides gras polyinsaturés de la série n-3 et en vitamine E (Revue de presse) François Paillard (Rennes)
http://www.arcol.asso.fr/nutrition/paillard1.html
Les résultats favorables observés avec la supplémentation en AGPI n-3 sont concordants avec ceux d'autres études notamment l'essai DART qui avait montré une réduction de 29 % de la mortalité totale sur 2 ans après infarctus en recommandant aux patients 2 repas de poisson gras par semaine. Des résultats favorables similaires ont également été rapportés dans des études d'observation . Enfin des études d'intervention comme l'étude lyonnaise ou un essai indien montrent également un effet protecteur marqué d'une alimentation enrichie en AGPI n-3 (acide alphalinolénique dans l'étude lyonnaise).

L'absence de bénéfice sur les événements non fatals peut paraître surprenante, mais il s'agissait d'un objectif secondaire. Par contre, les résultats remarquables enregistrés notamment sur la réduction de la mort subite sont en faveur de l'effet potentiellement antiarythmogène des AGPI n-3 comme cela est rapporté dans des modèles animaux d'arythmies ventriculaires d'origine ischémique, et également dans certains travaux cliniques. Les résultats concernant la vitamine E sont par contre globalement négatifs (malgré un effet favorable observé sur un critère secondaire : la mortalité cardiovasculaire). Ces résultats ne confirment pas ceux, partiellement favorables, du petit essai CHAOS. De même l'adjonction de la vitamine E à la supplémentation en AGPI n-3 (théoriquement intéressante pour limiter le risque d'oxydation des AGPI) n'apporte aucun bénéfice complémentaire.
VITAMINE C
En ce qui concerne les autres vitamines antioxydantes, seuls le bêta-carotène et la vitamine C, ont fait l'objet d'études mais les scientifiques manquent encore d'éléments pour affirmer un réel effet favorable.

The researchers who conducted that study, from Boston University Medical Center, reported that 2 grams of vitamin C significantly reversed endothelial cell damage caused by coronary artery disease. Arteries of patients who took the vitamin widened considerably, while the arteries of those who took a placebo remained narrow.
Researchers have known for some time that antioxidants like vitamins C and E appear to reduce the risk of heart disease. But the way in which vitamins act on the body to reverse or prevent disease are still being investigated, Heitzer and colleagues noted.


CHLAMYDIA PNEUMONIAE
Voir : Athérome et Chlamydia
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente