Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente

AMYGDALECTOME - INDICATIONS

Source: 10ème conférence de Consensus en thérapeutique infectieuse - Lyon 19 juin 1996
E. Reyt - Médecine et Maladies Infectieuses 1997; 24, 4 : 450-454

L'indication dépend :
---- Fréquence et la gravité des infections locales.
---- Présence d'amygdales hypertrophiques et cryptiques laissant sourdre du pus
---- Présence d'adenopathies sous-digastriques inflammatoires
---- Importance del'absentéisme scolaire
---- Retentissement staturo-pondéral de l'amygdalite chronique.
---- De la demande des parents.
---- Du risque opératoire.

Les repercussions néfastes des infections amygdaliennes récidivantes sur le sytème immunitaire sont connues ( diminution du taux sérique d'IgA, immunosppression locale.. ).
Les cryptes amygdaliennes peuvent constituer des foyers d'antigènes à demeure qui peuvent être responsables de réponses immunitaires systémiques néfastes. La maladie de Berger en est un exemple.

L'asthme et l'allergie ne sont plus une CI à l'amygdalectomie. Au contraire, toute cause d'infection chronique récidivante ne peut que compliquer et aggraver les manifestations atopiques.Il est par contre conseillé de pratiquer un bilan complet de l'allergie avant de pratiquer l'amygdalectomie .
Elle sera alors pratiquée sous traitement antihistaminique efficace qui sera poursuivi ensuite et l'administration de gammaglobulines est indispensable ( ? ) ainsi que l'éviction des allergènes càd en dehors des périodes d'exposition majeure
La question reste entière pour savoir si l'atopie favorise la répétition des anines et/ou si l'amygdalectomie améliore l'asthme.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente