Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente

ADENOMYOSE


MAJ 2008

Voir également : Endométriose

Affection fréquente, l'adénomyose se caractérise par la prolifération des glandes endométriales à l'intérieur du myomètre.
Elle se rencontre volontiers aprés 35 ans sur utérus traumatique ( IVG, Curetage, etc..)

SEMIOLOGIE
---- Dysménorrhée
---- Ménométrorragies.
---- Hypofertilité, stérilité.

IMAGERIE
L'HSG donne le diagnostic.
L'IRM est devenu l'examen de choix...

TRAITEMENT
Progestatif en continu, plutôt de la série pregnane. LUTENYL 5, SURGESTONE 500, voire 19-Nortestostérone ORGAMETRIL, PRIMOLUT-NOR.
Ce traitement doit éviter une menstruation ou en séquentiel 20 jour/mois à partir du 5ème jour du cycle de manière à bloquer l’ovulation. ce traitement entraîne parfois des métrorragies qui peuvent amener le médecin à changer la posologie ou le type de progestatif.

Les analogues de la LHRH peuvent, comme dans l'endométriose, être utilisés mais avec des résultats moins constants.

Le traitement chirurgical doit parfois être envisagé et consiste en une endométrectomie voire une hystérectomie totale avec ou sans conservation ovarienne..

MAJ 2008
Embolisation des artères utérines : est-ce possible pour l´adénomyose ?
Source : http://www.egora.fr
REVUE DU PRATICIEN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE de avril 2008
Dr Jean-Luc Mergui, Clinique de l´Alma, Paris.
Plusieurs études semblent avoir étudié le rôle de l´embolisation des artères utérines dans le cadre de la prise en charge de l´adénomyose ; chacune repose sur de courtes séries mais les résultats paraissent encourageants. Alors qu´initialement la technique semblait être réservée à l´embolisation des seuls vaisseaux vascularisant les myomes – afin de dévasculariser sélectivement la tumeur – la technique a été élargie ici à une maladie diffuse, ce qui en fait toute la difficulté. Les résultats à 12 mois semblent satisfaisants avec 57, 79 et 94 % d´amélioration fonctionnelle, mais ces bons résultats initiaux s´altèrent avec le temps puisqu´à 2 ans seules 50 % des patientes environ restent asymptomatiques ; cette détérioration des résultats se produit en 17 mois en moyenne. Cette technique peu invasive a l´immense intérêt d´éviter un geste chirurgical radical qui est souvent la seule alternative thérapeutique. Rappelons toutefois qu´entre des mains expertes, l´endométrectomie permet d´apporter également une solution conservatrice dans plus de 85 % des cas à 2 ans. Rappelons aussi l´importance du bilan morphologique initial où la qualité de l´échographie semble capitale à défaut de pratiquer une IRM dont la sensibilité est excellente mais l´accessibilité toujours difficile en France, notamment pour une pathologie bénigne de diagnostic difficile.

Bratby MJ, Walker WJ. Uterine artery embolisation for symptmatic adenomyosis-Mid-term results. Eur J Radiol 2008. Kim MD, Kim S, Kim NK, et al. Long-term results of uterine artery embolization for symptomatic adenomyosis. Am J Roentgenol 2007;188:176-81. Pelage JP, Jacob D, Fazel A, et al. Midterm results of uterine artery embolization for symptomatic adenomyosis: initial experience. Radiology 2005;234:948-53. Epub 2005 Jan 28.
Voir également : Endométriose

Voir également :
----- http://www.med.univ-rennes1.fr
----- http://www-sante.ujf-grenoble.fr
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente