Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
PROTOCOLES THERAPEUTIQUES EN PHASE TERMINALE
Analgésie - Agitation et anxiété - Difficultés respiratoires

L'ANALGESIE TERMINALE (1/4/98)

Pour certaines situations bien déterminées par le médecin, seul compte le confort. Le but de ce protocole facultatif est d'obtenir, en phase terminale, une analgésie de qualité. Dans l'éventualité où cette thérapeutique serait insuffisante, un appel au médecin est souhaitable. Seuls les moments de mobilisation du patient peuvent parfois être inconfortables, nécessitant une douceur renforcée des gestes de manipulation.

La mention "Protocole d'analgésie possible" doit être signée et datée par le médecin sur le classeur de prescription. Dans l'éventualité où un patient souffre physiquement (douleur physique), je vous propose l'attitude suivante :

1) S'assurer qu'une cause évidente n'est pas à l'origine de cette situation.

2) Si un traitement par morphiniques per os est en cours (par exemple SKENAN LP matin et soir), il est possible d'avancer la prise du SKENAN de manière à ce que cette prise ait lieu 8 heures seulement après la précédente. Par exemple : le SKENAN pourra être donné à 4 heures du matin à la même dose que celle prévue pour 8 heures du matin. Alors, la prochaine dose sera donnée à 12 heures en accord avec le médecin.

On peut compléter cette mesure par 1 gramme per os de paracétamol (2 comprimés de DAFALGAN ou DOLIPRANE). Au lieu de cette dernière administration, si le patient est perfusé par voie intraveineuse, il est possible de passer 2 grammes de paracétamol injectable (propacétamol = PRO-DAFALGAN) dans 100 ml de Glucosé isotonique sur 30 minutes.

3) Si un traitement morphinique injectable par voie sous-cutanée continue par pousse-seringue est en cours, il est possible d'administrer un complément de 5 mg de morphine (les ampoules disponibles sont dosées en centigrammes (1 centigramme=10 milligrammes). Nos ampoules actuelles sont dosées à deux centigrammes, soit vingt milligrammes) sous cutanée en une injection, puis d'augmenter la dose continue de 50%. Par exemple, si le patient reçoit un mélange contenant de la morphine et administré à 2 ml par heure, on pourra alors passer à 3 ml par heure.


Noter les éléments du protocole qui ont été effectués afin qu'ils soient signalés à l'attention du médecin.

Voir également Le malade cancéreux algique en fin de vie

==========================================

L'AGITATION ET L'ANXIETE TERMINALES (1/4/98)

Pour certaines situations bien déterminées par le médecin, seul compte le confort. Le but de ce protocole facultatif est d'obtenir, en phase terminale, un patient détendu. Dans l'éventualité où cette thérapeutique serait insuffisante, un appel au médecin est souhaitable.

La mention "Protocole d'agitation possible" doit être signée et datée par le médecin sur le classeur de prescription.
Dans l'éventualité où un patient est anxieux et agité, je vous propose l'attitude suivante :

-S'assurer qu'une cause évidente n'est pas à l'origine de cette situation.

-S'il s'agit d'une agitation anxieuse: HYPNOVEL 5 mg (=1 ampoule de 5 ml par voie SC)

-Si hallucinations, HALDOL par voie IM : 10 mg (=2 ampoules de 1 ml)

-Si agressivité : TIAPRIDAL IM 100 mg (1 ampoule de 2 ml)

-Si inefficace :
DROLEPTAN IM 15 mg (=3 ml),
sinon DROLEPTAN IV 10 mg (=2 ml) puis injecter ml par ml (5 mg par 5 mg) toutes les trois minutes jusqu'à l'obtention d'un état calme.

Noter les éléments du protocole qui ont été effectués afin qu'ils soient signalés à l'attention du médecin.

=====================================================
DIFFICULTES RESPIRATOIRES TERMINALES.(1/4/98)

Pour certaines situations bien déterminées par le médecin, seul compte le confort. Le but de ce protocole facultatif est d'obtenir, en phase terminale, un confort respiratoire de qualité. Si cette thérapeutique était insuffisante, un appel au médecin est souhaitable.

La mention "Protocole respiratoire possible" doit être signée et datée par le médecin sur le classeur de prescription.
Dans l'éventualité où un patient souffre d'une dyspnée connue (difficulté à respirer), je vous propose l'attitude suivante:

  • pour une respiration rapide (polypnée terminale) :
    On utilisera 5 mg de morphine (les ampoules disponibles sont dosées en centigrammes (1 centigramme=10 milligrammes). Nos ampoules actuelles sont dosées à deux centigrammes, soit vingt milligrammes) sous cutanée à renouveler si nécessaire chaque heure.
    On doublera éventuellement la dose de morphine administrée par voie SC (pousse-seringue) si un tel dispositif est en cours.

  • pour une cyanose (visible au niveau des lèvres, des oreilles et des ongles.) : oxygène 5 litres par minute par des lunettes sans humidificateur (mieux supportées qu'une sonde naso-pharyngée)

  • pour une respiration sifflante (bronchospasme), on utilisera :
    Un ß2 mimétique par voie SC : BRICANYL 1 ampoule de 1 ml
    et par inhalation si possible : VENTOLINE spray
    et par injection : SOLUMEDROL IV ou IM : 80 mg

  • pour un encombrement bronchique:
    SCOPOLAMINE 0,25 mg (2 ampoules à 0,125 mg) par voie SC. Si un traitement injectable par voie sous-cutanée continue par pousse-seringue est en cours, on pourra porter la dose administrée au pousse-seringue à 3 mg par 24 heures (soit 24 ampoules) : cela sera mieux supporté que des aspirations répétées.
    et SOLUMEDROL IV ou IM : 80 mg
    et 2 ampoules de LASILIX IV (soit 40 mg)

  • pour une toux pénible : pulvérisation pharyngée de XYLOCAINE 40 mg (4 ml à 1%)

  • pour une anxiété (c'est toujours le cas si le patient est à la fois conscient et dyspnéique):
    HYPNOVEL (5 mg par ampoule de 5 ml) : 1/2 ampoule par voie SC. Ou bien 2 mg IV (=2 ml) toutes les dix minutes.

  • Si étouffement ou hémoptysie (hémorragie d'origine broncho-pulmonaire) massive, faire 2 ampoules d'HYPNOVEL (= 10 ml) de préférence IV. Si impossible, utiliser la voie SC. Dans ce cas, l'appel au médecin est indispensable.
Noter les éléments du protocole qui ont été effectués afin qu'ils soient signalés à l'attention du médecin.

.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente