Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
Fin de vie
Synthèse MAJ avril 2015

Directives anticipées
Ce que dit la loi du 22 avril 2005 : Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées, pour le cas où elle serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté. Elles indiquent ses volontés relatives à sa fin de vie en ce qui concerne la limitation ou l’arrêt de traitements. Elles sont révocables à tout moment. Le médecin en tient compte pour toute décision d’investigation, d’intervention ou de traitement la concernant, à condition qu’elles aient été établies moins de 3 ans avant l’état d’inconscience de la personne.
Formulaire [Lire]

Désigner une personne de confiance
Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance qui aura pour rôle : d'accompagner le patient, si ce dernier le souhaite, "dans ses démarches et assiste(r) aux entretiens médicaux afin de l'aider dans ses décisions" et d'être consultée au cas où le patient lui-même serait hors d'état d'exprimer sa volonté et de recevoir l'information nécessaire à cette fin (article L. 1111-6 du Code de la santé publique). [Lire]

Sédation terminale
Recommandations de la Société Française d'Accompagnement et de soins palliatifs Groupe de travail "Sédation en fin de vie" - Version courte 2004 [Lire]

Fin de vie, « assistance à mourir »
Ce texte a été adopté par le conseil national de l’Ordre des médecins le 8 février dernier et approuvé par l’Assemblée générale des présidents et secrétaires généraux des conseils départementaux et régionaux le 9 février 2013 [Lire]

Le malade en fin de vie
Conseil national de l'Ordre des médecins Avril 2011 [Lire]

Patients atteints de maladie grave ou en fin de vie
Soins palliatifs et accompagnement (INPS 2010) [Lire]
.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente