Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
SARTANS ET DIABETE
Dr H. Raybaud

  • IRMA 2 l'irbésartan (Aprovel °) a été testé sur 590 patients (DNID) atteint d'une microalbuminurie modérée (200 µg/mn). L'étude démontre que l'irbésartan à la dose de 300 mg/J ,empêche l'augmentation de la microalbuminurie dans 70% des cas et peut entrainer une régression des lésions avec retour de la normale et ce indépendamment du contrôle tensionnel
    A noter toutefois que cette étude n'a pas démontré d'effet signifcatif sur la morbi-mortalité et sur l'évolution de la clairance de la créatinine pour la période étudiée de 2 ans

  • IDNT menée sur 1715 patient pendant 2,5 ans dont la fonction rénale était déjà fortement pertrubée. Comparé à un ICA, L'irbésartant (Aprovel °) a permis d'obtenir une diminution de 23 % du risque de progression vers la dialyse.

  • RENAAL avec le losartan (Cosaar °) sur 1513 patients diabétique hypertendus ou non. Au terme de 3 années d'étude, les uateurs rapportent une baisse de 28% de l'evolution vers l'insuffisance rénale et et de 25% du risque de doublement de la créatininémie. Le nombre de décès et d'écenements cardiovasculaire est comparable..

    Ces études permettent de conclure à l'efficacité des sartans pour la protection rénale des chez les patients atteints de DNID. On peut regretter une étude comparative versus IEC en terme d'efficacité et de rapport qualité/prix.
  • Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente