Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente
Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique
du diabète de type 2
Fiche mémo

HAS - Janvier 2013 - ANSM

Le dosage de l'HbA1c doit être réalisée 4 fois par an


MESSAGES CLÉS
  • L’objectif glycémique doit être individualisé en fonction du profil des patients et peut donc évoluer au cours du temps.

  • Pour la plupart des patients diabétiques de type 2, une cible d’HbA1c inférieure ou égale à 7 % est recommandée. Le traitement médicamenteux doit être instauré ou réévalué si l’HbA1c est supérieure à 7 %.

  • Le diabète est évolutif et le traitement doit être réévalué régulièrement dans toutes ses composantes : mesures hygiéno-diététiques, éducation thérapeutique et traitement médicamenteux.

  • La mise en place de mesures hygiéno-diététiques efficaces est un préalable nécessaire au traitement médicamenteux du contrôle glycémique.

  • La stratégie médicamenteuse repose sur l’écart par rapport à l’objectif d’HbA1c, l’efficacité attendue des traitements, leur tolérance, leur sécurité et leur coût.

  • La metformine est le médicament de première intention en monothérapie.

  • L’association metformine + sulfamide est la bithérapie à privilégier.

  • L’insuline est le traitement de choix lorsque les traitements oraux et non insuliniques ne permettent pas d’atteindre l’objectif glycémique.

  • L’instauration d’une insulinothérapie est l’objet d’une discussion avec le patient, et/ou son entourage, dans le cadre de l’éducation thérapeutique. Elle doit être accompagnée et idéalement précédée d’une autosurveillance glycémique et doit faire l’objet d’un apprentissage.

  • Les femmes en âge de procréer doivent être informées de l'intérêt d'un bon contrôle glycémique avant et durant la grossesse afin d'améliorer le pronostic obstétrical.

  • L’autosurveillance glycémique n’est recommandée que si les résultats sont susceptibles d’entraîner une modification des mesures hygiéno-diététiques et/ou du traitement médicamenteux.

  • La réalisation systématique de l’autosurveillance glycémique chez les patients sous antidiabétiques ne provoquant pas d’hypoglycémie n’est pas recommandée.

  • Le recours à un endocrinologue est recommandé en cas de difficulté pour fixer l‘objectif glycémique ou pour l’atteindre

    Pour en savoir plus, documentation HAS complète
    www.has-sante.fr


.
Accueil
Recherche
Nouveautés
Email webmaster
Sommaire général
Page précédente