Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
DNID - Diabète de type 2
Les points clés des recommandations 2012

La prise de position émise par l’Association Américaine du Diabète (ADA) et l’Association Européenne pour l’Étude du Diabète (EASD) sur la prise en charge de l’hyperglycémie chez les patients diabétiques de type 2 : une stratégie centrée sur le patient

Désormais on s'attache plus à la personne qu'à l'hyperglycémie
Si les mesures hygiéno-diététiques et la metformine gardent la première place dans la prise en charge de l'hyperglycémie, lorsque les objectifs ne sont pas atteints, les experts reconnaissent qu'il n'est pas possible, sur le seul critère de la glycémie, de choisir un traitement plutôt qu'un autre, leur efficacité étant équivalente.

Ils préconisent de choisir la seconde ligne de traitement, non plus en fonction de l'efficacité sur la glycémie, mais, en fonction des différents mécanismes d'action, des effets secondaires, de la préférence du patient et de ses conditions de ressources. [Lire]

En Résumé...
  • Les objectifs de glycémie et de traitement doivent être individualisés.
  • L'alimentation, l'activité physique et l'éducation thérapeutique restent la base du traitement du DT2.
  • La metformine est le traitement de première ligne en dehors de ses contre-indications.
  • Apres la metformine, il y a peu de données pour nous guider. L'association à 1 ou 2 antidiabétiques, oraux ou injectables, est raisonnable en évitant autant que possible les effets indésirables.
  • In fine, de nombreux patients auront besoin d'une insulinothérapie, seule ou associée à d'autres médicaments, pour maintenir le contrôle de leur glycémie.
  • Autant que possible, toutes les décisions thérapeutiques devraient être prises de concert avec le patient en se concentrant sur ses préférences, ses besoins et ses valeurs.
  • Une réduction globale du risque cardiovasculaire doit être l'objectif principal du traitement.
  • Esculape : Quid de la fonction rénale ?
Au moment du diagnostic, les patients les plus motivés dont l’HbA1c est proche de l’objectif thérapeutique (< 7,5 % devraient pouvoir s’engager et laisser sa chance à une modification du style de vie pendant une période de trois à six mois avant de se lancer dans une thérapeutique médicamenteuse (en général la metformine).

Les experts alertent sur la nécessité réaliser des études « de grande qualité qui comparent l'efficacité des traitements et non seulement en ce qui concerne le contrôle de la glycémie, mais aussi le coût induit et les éléments d'évaluation qui comptent le plus pour les patients (la qualité de vie, la prévention de la morbidité et de la mortalité, en particulier cardiovasculaires).

Présentation de la traduction par la Société Francophonedu Diabète de la prise de position émise par l'Association Américaine du Diabète (ADA) et l'Association Européenne pour l'Étude du Diabète (EASD) sur la prise en charge de l'hyperglycémie chez les patients diabétiques de type 2 : une stratégie centrée sur le patient
[Texte complet










.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente