NORLEVO ®

(PROGESTATIFS CONTRACEPTIFS DU LENDEMAIN - LEVONORGESTREL)

(Laboratoire BESINS-ISCOVESCO)
Source : MEDIQUICK 5.0

NORLEVO cp ad 1,500 mg bte 1
Comprimé blanc rond contenant : - 1,5 mg de Lévonorgestrel, - excipient à effet notoire : lactose monohydraté, - autres excipients : silice colloïdale anhydre, amidon de maïs, stéarate de magnésium, povidone.
Boîte unitaire (plaquette thermoformée).

NORLEVO cp ad 0,750 mg bte 2 (ancienne présentation)
Composition : Comprimé blanc contenant 0,750 mg de Lévonorgestrel ( excipients lactose monohydraté, silice colloïdale anhydre, stéarate de magnésium, amidon de maïs, povidone).
Boîte de 2 (plaquettes thermoformées).

Indications
Contraception d’urgence dans un délai de 72 heures après un rapport sexuel non protégé ou en cas d’échec d’une méthode contraceptive, notamment: rupture ou oubli d'un préservatif; oubli du contraceptif oral au-delà du délai maximal acceptable depuis la dernière prise; expulsion d'un dispositif intra-utérin; déplacement ou ablation trop précoce d'un diaphragme vaginal ou d'une cape contraceptive; échec de la méthode de coït interrompu; rapport sexuel pendant la période supposée fertile lors de la méthode de l'abstinence périodique (méthode des températures); viol.²

Posologie
VOIE ORALE./ ADULTE.
---- 1,5 mg à prendre le plus tôt possible après le rapport sexuel non protégé, et dans les 72 heures au plus tard après le rapport.
La Revue Prescrire mai 2003, N° 239
Une prise de 2 comprimés de 750 µg de lévonorgestrel est plus simple et fait aussi bien que les 2 prises à 12 heures d'intervalle (Etude de l'OMS également versus 10 mg de mifépristone).
Elle mérite d'être tentée durant les 5 jours qui suivent le rapport sexuel


Contre-indications
Sans contre-indications formelles pour cette utilisation.

Mises en gardes
---- Cette méthode ne doit en aucun cas se substituer à une contraception continue.
---- En cas de doute, retard de règles > 5 jours ou saignements anormaux durant la date prévue des règles, vérifier l'absence de grossesse par test.
---- A déconseiller en cas de risques de grossesse ectopique tels antécédents de salpingite ou antécédents de grossesse extra-utérine (absence d'études sur l'interruption et sur la poursuite d'une grossesse ectopique même après apparition de saignements).
---- Prescription possible du lévonorgestrel en traitement ponctuel en cas de dystrophie ovarienne, d'ictère chronique héréditaire, de mastodynie, de mastopathie bénigne.

NB : En cas de survenue de vomissements dans les 2 heures après la prise, reprendre immédiatement un 2ème comprimé.

---- Les règles surviennent en général à la date prévue, mais un peu de retard ou d'avance de quelques jours est aussi possible.
---- Ne pas interrompre éventuellement les précautions contre les maladies sexuellement transmissibles.

Groupes à risques * Nouveau-nés: absence d'indications.
* Nourrissons: absence d'indications.
* Enfants : déconseillé, réservé à la femme adulte.
* Grossesse : non indiqué une fois la grossesse installée (tardive). En cas d'échec de cette méthode avec poursuite de la grossesse, aucun risque malformatif (urogénital ou autre) n'a été observé.
* Allaitement: déconseillé au cours du traitement, poursuivre l'allaitement après.
* Sujets âgés: absence d'indications.
* Déficiences métaboliques:
---- Insuffisance hépatique : le lévonorgestrel est contre-indiqué, mais il est prudent d'éviter cette spécialité même en tant que traitement ponctuel.
---- Insuffisance rénale : pas de mises en garde particulières.
* Maladies concomitantes : voir rubrique contre-indications. A déconseiller en cas de risques de grossesse ectopique tels antécédents de salpingite ou antécédents de grossesse extra-utérine. Prescription possible du lévonorgestrel en traitement ponctuel en cas de dystrophie ovarienne, d'ictère chronique héréditaire, de mastodynie, de mastopathie bénigne.

Interactions médicamenteuses
(liste des médicaments en interaction en annexe I)
Association à prendre en compte : inducteurs hépatiques : anticonvulsivants (phénobarbital, phénytoïne, primidone, carbamazépine) ; barbituriques ; rifabutine, rifampicine ; griséofulvine.

Effets adverses
---- Sévères: Rien à signaler.

---- Symptomatiques: - Des nausées, vomissements, céphalées, asthénie, vertiges, douleurs abdominales basses, sensation de tension mammaire, saignements à type de métrorragies ou spotting peuvent être observés.
---- Autres: Rien à signaler.

Surdosage
Absence de toxicité aiguë démontrée.
En cas de prise simultanée de plusieurs doses de Norlevo, le pronostic vital n'est pas en jeu.
Conduite à tenir: :Lavage gastrique en cas d'ingestion récente.

Pharmacodynamie
Aux doses utilisées, le lévonorgestrel pourrait bloquer l'ovulation, empêchant la fécondation, si le rapport sexuel a eu lieu dans les heures ou jours précédant l'ovulation. Il pourrait également empêcher l'implantation. En revanche, il est inefficace dès lors que le processus d'implantation a commencé. Outre son activité progestomimétique, il possède une activité androgénique qui n'a pas de conséquence clinique lorsqu'il est employé de façon brève et occasionnelle mais qui pourrait toutefois se manifester à la suite d'une administration continue et prolongée. Le lévonorgestrel n'induit pas de modification significative des facteurs de la coagulation, ni du métabolisme des lipides et des glucides.
La contraception d'urgence par les progestatifs contraceptifs du lendemain doit être pratiquée dans les 72 heures après un rapport sexuel non protégé ou en cas d'échec d'une méthode contraceptive. Aux doses préconisées, le lévonorgestrol pourrait bloquer l'ovulation, empêchant la fécondation, si le rapport sexuel a eu lieu dans les heures ou jours précédant l'ovulation. Par contre, il est inefficace dès lors que le processus d'implantation a commencé. Des nausées, vomissements, céphalées, asthénie, vertiges, douleurs abdominales basses, sensation de tension mammaire, saignements à type de métrorragies ou spotting peuvent être observés au cours de ce traitement bref et occasionnel.

Pharmacocinétique
* Absorption:
- Résorption rapide. Biodisponibilité voisine de 100%.
- Pic sérique (11µg:litre) obtenu entre la 30ème mn et la 2ème heure.
* Distribution:
- Dans le plasma, il est fortement lié à la SHBG. * Métabolisme:
- Biotransformation hépatique par hydroxylation, glucuroconjugaison et sulfoconjugaison.
* Elimination:
- Demi-vie plasmatique: en moyenne 35 heures environ.
- Surtout sous forme métabolisée et sous forme inchangée.
- Par voie rénale et dans les fèces.
- Cycle entérohépatique.

Structure chimique
DCF : LEVONORGESTREL
DCI : LEVONORGESTREL
CAS number : 797-63-7
C21 H28 O2
PM 312.45
13beta-Ethyl-17alpha-ethynyl-17beta-hydroxygon-4-en-3-one

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente