EVISTA (RALOXIFENE)
(ANTI-OESTROGENES COMPETITIFS NON STEROIDIENS)
(Laboratoire Lilly)
Source : MEDIQUICK

Par ailleurs...
ASMR non cotée en l'absence de remboursement.
LA REVUE PRESCRIRE (Mai 1999 Tome 19 N° 195).
Dans le cadre de la ménopause et de la prévention primaire ou secondaire du risque fracturaire, le raloxifène devrait être réservé aux cas où les oestrogènes sont contre-indiqués. Son effet préventif vis-à-vis du cancer du sein est réel mais n'a été démontré que sur le court terme de 2 ans. L'évaluation doit donc être poursuivie.


Présentations

EVISTA cp pel ad 60 mg bte 28 AMM : 3482726 Liste 1

Coll, Remb 65%, 364.40 F

Composition

Comprimé pelliculé contenant:

    • 60mg de Raloxifène,
    • excipients (povidone, lactose anhydre, stéarate de magnésium, macrogol, dioxyde de titane, propylèneglycol, indigotine...). Boîte de 28 (plaquettes thermoformées).

EVISTA cp pel ad 60 mg bte 14 AMM : 3482703 Liste 1

En attente de commercialisation.

Indications

Prévention des fractures vertébrales non traumatiques ches les femmes ménopausées à risque accru d'ostéoporose. Il n'y a pas de données sur les fractures extravertébrales. Lors de la décision du choix d'Evista par rapport aux oestrogènes (traitement hormonal substitutif) pour une femme ménopausée, il conviendra de prendre en compte les symptômes de la ménopause, les effets sur le sein, et les risques et bénéfices cardio-vasculaires.

Posologie

VOIE ORALE.

1 comprimé par jour (cure de longue durée). Une supplémentation calcique est recommandée chez les femmes ayant un apport calcique alimentaire faible.

 

Contre-indications

 

Mises en gardes

 

Groupes à risques

 

Interactions médicamenteuses

(liste des médicaments en interaction en annexe I)

L'administration d'antiacides contenant du carbonate de calcium ou d'alumine et de l'hydroxyde de magnésium n'a aucune incidence sur la biodisponibilité du raloxifène. La co-administration de raloxifène et de warfarine ne modifie pas les propriétés pharmacocinétiques de ces deux produits. Cependant, des diminutions modérées du temps de prothrombine ont été observées et dans l'éventualité d'une administration simultanée du raloxifène avec la warfarine ou d'autres dérivés de la coumarine, le temps de prothrombine devra être surveillé. Chez les patientes qui sont déjà sous traitement anticoagulant coumarinique, des effets sur le temps de prothrombine peuvent se développer sur plusieurs semaines si un traitement par Evista est initié. Le raloxifène ne modifie pas l'aire sous la courbe (ASC) à l'équilibre de la digoxine. La Cmax de la digoxine augmente de moins de 5%. L'influence de traitement concomitant sur les concentrations plasmatiques du raloxifène a été évaluée au cours des essais cliniques sur la prévention. Les médicaments fréquemment co-administrés étaient: paracétamol, AINS (AAS, ibuprofène, naproxène), antibiotiques oraux, antagonistes H1, antagonistes H2 et benzodiazépines. Aucun effet clinique pertinent de la co-administration de ces substances sur les concentrations plasmatiques de raloxifène n'a été identifié. In vitro, le raloxifène n'interagit pas avec la liaison protéique de la warfarine, de la phénytoïne ou du tamoxifène. Le raloxifène ne doit pas être administré en association avec la cholestyramine qui réduit significativement l'absorption et le cycle entérohépatique du raloxifène. Les pics de concentration du raloxifène sont diminués en cas d'administration concomitante d'ampicilline. Etant donné que l'absorption et le taux d'élimination du raloxifène ne sont pas affectés, le raloxifène peut être administré en association avec l'ampicilline. Le raloxifène augmente modérément les concentrations des globulines fixant les hormones "hormone-binding globulins" y compris les globulines fixant les hormones sexuelles "sex hormone binding globulins" (SHBG), la globuline fixant la thyroxine "thyroxine binding globulins" (TBG) et la globuline fixant les corticostéroïdes "corticosteroïd binding globulin" (CBG), avec une augmentation correspondante des concentrations hormonales totales. Ces modifications n'affectent pas les concentrations en hormones fixes.

 

Effets adverses

 

Surdosage

Aucun cas de surdosage n'a été rapporté. Dans une étude sur 8 semaines, une dose de 600mg par jour a été tolérée en toute sécurité. Il n'existe pas d'antidote spécifique au chlorhydrate de raloxifène.

 

Pharmacodynamie

 

Information générale sur les anti-oestrogènes

Diverses classes pharmacologiques ont des propriétés anti-oestrogènes, notamment les progestatifs, qui diminuent le nombre des récepteurs intra-cellulaires des oestrogènes, les analogues de LHRH, qui à doses élevées abolissent la sécrétion de FSH et de LH, et donc la production d'oestrogènes, ainsi que l'aminoglutéthimide, qui inhibe l'aromatase assurant la conversion des androgènes en oestrogènes. Les plus spécifiques des antioestrogènes sont cependant les antagonistes compétitifs non stéroïdiens des récepteurs des oestrogènes : le clomifène, le tamoxifène et le raloxifène. Ces produits très proches ont, selon les tissus et selon les espèces (homme, animaux), des effets agonistes partiels ou antagonistes des récepteurs des oestrogènes et sont employés dans des indications différentes. En pratique, dans notre pays, le clomifène est employé dans des indications gynécologiques (stérilités par anovulation ou dysovulation), le tamoxifène, dont l'effet anti-oestrogène est plus probant au niveau mammaire, est indiqué en cancérologie (cancer du sein hormono-dépendant) et le raloxifène, dont les effets sont plus marqués au niveau osseux, est employé dans le traitement préventif de l92ostéoporose.

 

Pharmacocinétique

 

Structure chimique

DCF : = RALOXIFENE

DCI : RALOXIFENE

CAS number : 84449-90-1

C28 H27 N O4 S

PM 473.59

[6-Hydroxy-2-(4-hydroxyphenyl)benzo[b]thien-3-yl][4-[2-(1-piperidinyl)= ethoxy]phenyl]methanone




wbm@esculape.com
Sommaire FMC