Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Urticaire et Helicobacter pylori
Federman DG et coll. : « The effect of antibiotic therapy for patients infected with Helicobacter pylori who have chronic urticaria ». J Am Acad Dermatol.,2003 ; 49 : 861-864.

L’urticaire chronique, définie sur la persistance pendant plus de six semaines de lésions urticarienne.
La prise en charge a été analysée par l'ANAES [Lire] qui a souligné qu'il faut le plus souvent renoncer à trouver une cause éradicable (allergie médicamenteuse, alimentaire, infection aiguë).

Le rôle de cofacteur à H pylori est régulièrement évoqué mais seulement quelques essais thérapeutiques ont tenté de démontrer que l’éradication d’H pylori menait à la guérison d’une urticaire chronique, avec toutefois des résultats inconstants.

Une équipe de la Yale University School of Medicine, (New Haven, USA) s’est lancée dans une méta analyse des études évaluant une antibiothérapie efficace contre H Pylori chez des patients atteints d’urticaire chronique. Dix études répondant aux critères d’inclusion (urticaire chronique sans cause identifiée, diagnostic d’infection par H pylori dûment posé sur la sérologie, le test respiratoire ou l’endoscopie, antibiothérapie adaptée) ont été retenues.

  • L’éradication d’H Pylori a conduit à une disparition de l’urticaire dans plus de 30% des cas (30,9% ; 59 patients sur 191). Lorsque l’éradication de l’infection n’était pas obtenue, le taux de rémission de l’urticaire n’était plus que de 21,7% (18/83).
  • Par comparaison, chez les sujets ne présentant pas d’infection à H pylori le taux de rémission de l’urticaire était de 13,5% (10/74).
Globalement, il apparaît donc que l’éradication d’H pylori est associée quantitativement et statistiquement avec la rémission de l’urticaire (Odds ratio OR : 2,9, intervalle de confiance à 95% : 1,4-6,8 ; p=0,005)

Ces différents travaux confirment le rôle potentiel de l’infection à H pylori dans l’apparition de certaines urticaires chroniques puisque l’éradication du germe permet dans près d’un tiers des cas la guérison de l’urticaire.

La rechercher d'infection à H. Pylori dans les urticaires chroniques est donc licite car elle permet de tenter une antibiothérapie adaptée.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente