Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
NUMERO SPECIAL DE PHARMACOLOGIE SOCIALE
Travail du CPS (“ Collectif de Pharmacologie Sociale ”) de Toulouse.
http://www.pharmacovigilance-toulouse.com

" Toute science doit devenir sociale " (Littré).

L’étude du Médicament va désormais au delà de ses seuls aspects médicaux, biologiques, cliniques, pharmacodynamiques ou pharmacocinétiques pour concerner également ses relations avec la société et ses diverses composantes : ainsi se définit la Pharmacologie Sociale, nouvelle branche de la Pharmacologie.
Ce numéro spécial de BIP veut vous faire partager l’expression, les réflexions et le travail du CPS (“ Collectif de Pharmacologie Sociale ”) de Toulouse.
J.L. Montastruc

COMPTE RENDU DE LA 3° RENCONTRE DE PHARMACOLOGIE SOCIALE,
“ LA MONDIALISATION DU MEDICAMENT “

Toulouse 5/12/01
Pr. Joan Ramon Laporte (Barcelone)

Cette rencontre de Pharmacologie Sociale a accueilli près de 300 participants . Voici les principales conclusions de l’orateur :
  • “La mondialisation favorise la création d’“oligopôles” (marchés dominés par un petit nombre de firmes) ce qui autorise une moindre concurrence, des accords entre les fabricants sur les prix des médicaments, le secret dans la recherche et une influence toujours plus grande de l’industrie pharmaceutique dans la cité et les médias.

  • Pour les compagnies pharmaceutiques, la mondialisation accroît l’obligation de développer des nouveaux médicaments de façon continue. Pour le médecin, elle rend ainsi plus difficile la connaissance des nouveaux médicaments (nouveaux mais “anciens” aussi). La mondialisation menace l’innovation dans les domaines de santé des pays les moins favorisés. Paradoxalement, elle limite l’accès de ces pays aux médicaments essentiels.

  • La mondialisation affaiblit le rôle de l’Etat dans la protection de la santé des patients les plus vulnérables. La mondialisation ne semble pas produire de transfert de technologie. Au contraire, elle détériore le savoir-faire local des pays les plus démunis. Elle peut aussi s’opposer aux exigences éthiques de la recherche clinique, surtout dans les pays émergeants les moins développés.

  • Enfin, les nouvelles technologies de l’information pourraient créer l’illusion d’un accès facile à l’information essentielle : en pratique, seule une minorité accède à la véritable connaissance sur les médicaments ”.
Rendez-vous le 27 Novembre prochain pour la 5ième rencontre.

QU’EST CE QUE LA PHARMACOLOGIE SOCIALE
(J. Doubovetzky)

À côté de son objet purement médical ou scientifique, le médicament joue un rôle social (par exemple, la pilule a modifié les rapports homme-femme) et inversement, des facteurs sociaux influencent la perception et l'usage du médicament. La Pharmacologie Sociale est l'étude de ces interactions entre médicament et société.

La Pharmacologie Sociale peut se diviser en plusieurs grands thèmes :
1- les facteurs (autres que cliniques ou rationnels) influençant la prescription, la dispensation, la consommation et plus largement l'utilisation des médicaments ;
2- les facteurs (autres que cliniques ou rationnels) qui influent les décisions réglementaires concernant les médicaments ;
3- les effets sociaux de l'exposition aux médicaments ;
4- les interactions entre médicaments et environnement.

Tous les acteurs de la vie du médicament sont concernés. L'industrie pharmaceutique fait intervenir des facteurs économiques, mais aussi des facteurs subjectifs de perception des profits potentiels dans le développement des médicaments et leur retrait (voir dans ce numéro le texte sur la cérivastatine).
Les agences sanitaires tentent d'adapter l'offre aux besoins de la population et aux ressources financières disponibles, mais elles doivent également tenir compte de la demande sociale, par des considérations réglementaires, par diverses influences (notamment celle des industriels du médicament) et par leurs propres besoins financiers (étant majoritairement financées par les redevances des laboratoires pharmaceutiques).
Les pharmaciens et les prescripteurs sont influencés par leurs études initiales et continues, leur origine culturelle, et la communication des firmes pharmaceutiques (publicité, visite médicale, et indirectement avis de divers "leaders d'opinion").
Quant aux patients, leurs modes de perception et de consommation du médicament dépendent de multiples facteurs : âge, sexe, zone géographique (locale ou mondiale), statut social, niveau d'éducation, type de couverture sociale, origine ethnique ou encore religion.

La Pharmacologie Sociale s'intéresse aussi à l'influence de la justice, des enseignants (filières générales ou spécialisées en médecine et pharmacie), des médias, des facteurs économiques ou structurels (par exemple l’organisation des agences du médicament) sur la vie du médicament. Elle se penche sur l'utilisation non médicale les médicaments (dopage, "forme", esthétique…) Elle étudie les phénomènes de mode liés au médicament et à la vogue des traitements présentés comme "miraculeux" (sibutramine dans l'obésité, méthylphénidate dans l'obéissance de l'enfant, toxine botulique dans le "traitement des rides, mais aussi mélatonine, sildénafil, bupropion, DHEA…). Elle examine les rapports entre médicament et travail, les variations géographiques de consommation et de perception des médicaments, les rapports entre la survenue d'effets favorables ou indésirables des médicaments et cote boursière, ou bien l'influence de la couleur et de la forme des médicaments avec leurs effets perçus ou démontrés.

En somme, la Pharmacologie Sociale est une discipline transversale, dans laquelle les pharmacologues et les médecins de toutes spécialités, y compris par exemple les médecins du travail peuvent rencontrer des économistes, des psychologues, des sociologues, des historiens, des spécialistes des médias ou de la littérature, et en tirer un enrichissement. C'est à quoi ce numéro spécial vous invite (d’après J.L. Montastruc. La Pharmacologie Sociale : une nouvelle branche de la Pharmacologie Clinique. Thérapie, 2002, sous presse).
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente