Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
HYPERCHOLESTEROLEMIE
le niveau de preuves est considéré comme très élevé pour les données suivantes :
Source http://www.arcol.asso.fr/clinique/pathyperlip1.html#intro
  • le LDL-cholestérol est un facteur de risque lipidique majeur, qui a le statut de facteur causal de l'athérosclérose et de ses complications ;

  • toute baisse du LDL par la diététique, les hypocholestérolémiants ou d'autres mesures (activité physique) s'accompagne d'une diminution du risque cardiovasculaire ;

  • il est formellement établi que la diminution du risque cardiovasculaire s'accompagne aussi d'une diminution de la mortalité totale seulement avec les statines ;

  • la rentabilité de l'intervention en nombre de patients à traiter pour éviter un événement cardiovasculaire dépend du risque cardiovasculaire de l'individu. Ce risque est fortement relié au nombre de facteurs de risque ;

  • le HDL-cholestérol est un marqueur de risque lipidique de grande importance mais, en l'absence d'étude thérapeutique, on ne peut affirmer formellement que son augmentation s'accompagne d'une diminution du risque cardiovasculaire ;

  • dans les mesures diététiques, la baisse des graisses saturées est la mesure la plus importante et la plus efficace pour diminuer le LDL-cholestérol et les maladies cardio-vasculaires.
Rappel
Les matières grasses présentes dans les aliments sont composées d'acides gras saturés, mono insaturés et poly insaturés en quantité variable. La viande et les produits laitiers contiennent plus de graisses saturées, alors que les huiles végétales contiennent plus de graisses insaturées. Le cholestérol alimentaire est une autre matière grasse que l'on retrouve dans les aliments d'origine animale.
Le cholestérol suscite beaucoup d'intérêt et d'inquiétude chez les consommateurs. Cependant, il ne faut pas confondre cholestérolémie (taux de cholestérol sanguin) et cholestérol alimentaire. Maintenir la cholestérolémie dans les limites prescrites aide à réduire de façon importante les risques de maladies cardiovasculaires et d'accident vasculaire cérébral. Pour atteindre cet objectif, la meilleure stratégie alimentaire consiste à réduire la consommation totale de matières grasses et tout particulièrement de graisses saturées.
Le cholestérol alimentaire n'est pas le principal facteur qui influe sur la cholestérolémie, bien qu'il ait une influence sur la cholestérolémie de certaines personnes.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente