Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
Etude VALUE
Valsartan antihypertensive long terme use evaluation

14 ème Congrés auropéen d'hypertension - Paris Juin 2004
Lancet 2004; 362 : 2022-31

Résultats favorables identique pour le valsartan (TAREG °) et l'amlodipine (AMLOR °)

On dispose aujourd’hui d’arguments expérimentaux et cliniques puissants indiquant que des concentrations élevées d’angiotensine II sont un facteur de risque indépendant de maladie cardio-vasculaire, indique pour sa part le Pr Gordon McInnes (université de Glasgow, Royaume-Uni). De récentes études ont, en effet, montré qu’elle est impliquée dans le développement de l’hypertrophie ventriculaire gauche par une action directe sur le myocarde, et que cette réponse peut être prévenue ou inversée par des antagonistes spécifiques des récepteurs AT1

Etude sur 15 000 patients > 50 ans avec d'autres facteurs de risque que l'HTA
Les investigateurs ont choisi la morbi-mortalité cardiaque comme principal critère d’évaluation. Il s’agit d’un indice global regroupant l’ensemble des événements cardio-vasculaires : mort subite cardiaque, infarctus fatal, décès au cours ou après angioplastie ou pontage coronarien, décès par insuffisance cardiaque ou associé à un infarctus du myocarde récent mis en évidence à l’autopsie, insuffisance cardiaque nécessitant une hospitalisation ou intervention coronarienne en urgence.

L’analyse des données de l’étude Value (6) montre que la fréquence de survenue du premier critère d’évaluation est comparable dans les deux groupes. Il n’y a pas de différence significative de mortalité et de morbidité cardiaques entre les patients ayant bénéficié d’un traitement par valsartan (4 % et 7,7 %) et ceux du groupe amlodipine (4 % et 7,6 %).

A noter que durant l'étude, les nouveaux cas de diabète ont été de 13 % sous valsartan et 16 % sous amlodipine ce qui doit faire évoquer une "réduction du rique diabètique sous valsartan" (A suivre)

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente