Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
L'étude SENIORS
(ESC 2007 1-5 septembre 2007 - Vienne)

Voir également :
  • l'Insuffisance cardiaque diastolique ou Insuffisance cardiaque à fonction systolique préservée (ICFSP) [Lire]
  • Algorithme de diagnostic de l'Insuffisance cardiaque distolique ou Insuffisance cardiaque à fonction systolique préservée (ICFSP= [Lire]
  • Prise en charge de I'Insuffisance cardiaque à fonction systolique préservée ou insuffisance cardiaque « diastolique » chez le sujet âgé. [Lire]
L'étude SENIORS confirme la place du nébivolol
Certains bêtabloquants ont une indication pour le traitement de l'insuffisance cardiaque chronique (ICC), en raison d'une capacité démontrée à réduire mortalité globale et hospitalisations pour maladie cardio-vasculaire. C'est le cas du nébivolol, le bénéfice du traitement apparaissant après plus de six mois et se majorant ensuite. Les bêtabloquants restent peu utilisés chez les sujets âgés insuffisants cardiaques chroniques, par crainte de la survenue d'une hypotension, d'une bradycardie ou de troubles de conduction, remarque A. Coats (Australie). La réticence est plus grande encore si la fraction d'éjection ventriculaire gauche (FEVG) est préservée ; pourtant, en ambulatoire et en gériatrie, les trois quarts des insuffisants cardiaques chroniques ont une FEVG normale. Plusieurs études ont évalué l'intérêt des bêtabloquants chez les sujets âgés, notamment CIBIS II (de 71 à 80 ans) et MERIT-HF, dans laquelle 32 % des patients avaient plus de 70 ans, sans jamais dépasser 80 ans.

L'étude SENIORS, menée dans le cadre de la recherche clinique, a inclus plus de 2 000 patients en ICC avec une fraction d'éjection <= 35 % ou qui avaient été hospitalisés pour IC au cours de l'année précédente. Ils étaient tous âgés de 70 ans et plus (en moyenne 75,2 ans) ; on comptait 19 % d'octogénaires et quelques nonagénaires… Comme les études précédentes, SENIORS a comparé le nébivolol, à un placebo, les traitements antérieurs étant maintenus. Un sous-groupe de patients avaient une FEVG normale. Le critère d'évaluation principal (mortalité globale et hospitalisations pour un motif d'ordre cardio-vasculaire) était réduit sous nébivolol (31,1 % contre 35,3 % ; p = 0,039), sans influence de l'âge, du sexe et de la FEVG ; la mortalité toutes causes était réduite de 38 %.
Ces données sont comparables à celles obtenues au cours des essais CIBIS II, MERIT-HF ou COPERNICUS.

SENIORS souligne ainsi les bénéfices d'un traitement par nébivolol chez les insuffisants cardiaques âgés à fonction systolique conservée.

Voir Fiche de synthèse Evaluation de la demande d’extension d’indication du nébivolol dans l’insuffisance cardiaque ('AFSSAPS) [Lire] (pdf)
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente