Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
ETUDE PROSPER
Pravastatin in elderly individuals at risk of vascular disease
Shepherd J, Blauw GJ, Murphy MB, et al. Lancet 2002;360:1623-9.

Question clinique
Quelle est l’efficacité de 40 mg de pravastatine versus placeo en termes de réduction des pathologies cardiaques, d’AVC, de régression cognitive et d’invalidité progressive des patients âgés (70-82 ans) atteints d’une maladie cardiovasculaire ou présentant un risque élevé d’en présenter une?
L’efficacité des statines sur le risque cardio-ou cérébrovasculaire a été largement étudiée chez des patients d’âge moyen mais non chez des patients âgés.

Mesure des résultats
Le critère de jugement primaire est composite: décès lié à une pathologie coronarienne, infarctus non fatal (y compris un infarctus «silencieux») ou AVC fatal ou non. Les résultats sont analysés en intention de traiter.
  • Ce n’est qu’en prévention secondaire qu’une réduction significative de risque semble observée pour le critère de jugement primaire composite, pour les décès liés à une pathologie coronarienne et pour l’insuffisance cardiaque.
  • En prévention primaire, pour aucun critère, les résultats n’atteignent le seuil de la signification statistique. Pour ce qui est d’un effet sur les fonctions cognitives, aucune différence n’est démontrée entre les groupes pravastatine et placebo.
  • Dans le groupe pravastatine, une majoration de 25 % des cas de nouveaux cancers diagnostiqués est observée (HR 1,25; IC à 95 % 1,04 à 1,51; p=0,02).
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente