Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
La rosuvastatine - Par Jupiter !!!
20/11/2008 - 2010

La présentation des résultats de l'étude JUPITER au congrès de l'American Heart Association (AHA) : chez les sujets dont le taux de LDL-cholestérol est bas (‹ 130 mg/dl) mais dont la CRP ultra-sensible (us) est élevée (› 2 mg/l), un traitement par rosuvastatine (20 mg/j) réduit de 44 % la fréquence des événements cardio-vasculaires.

A suivre... mais... comme la moindre "grippette" modifie la CRP....

CONTROVERSE

Une méta-analyse britannique de Shah et al, parue en septembre 2008 dans l'International Journal of Epidemiology . La conclusion des auteurs est claire : " La CRP ne fait pas mieux que l'échelle de Framingham dans la différenciation des risques. Ajouter la CRP aux modèles basés sur les facteurs de risque établis n'a qu'un apport faible et fluctuant lorsqu'il s'agit de stratifier ou de reclasser les risques de maladies cardiovasculaires. http://ije.oxfordjournals.org/cgi/content/abstract/dyn217v1

Pour le Pr Thomas Wang de Harvard le taux de CRP change tout le temps et ses éventuelles significations cardiovasculaires ne sont pas clairement prouvées ou même comprises. http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601202&sid=aRKW78cHiSLw&refer=healthcare

MAJ 07/2010
Nouveaux orages dans le sillage de « JUPITER » [Lire]

ETUDE JUPITER, une arnaque à 10 dollars !
Le magicien de l’année
avril 2009
Source : http://www.cardioblog.fr Dr Y. Gouel

Le magicien de l’année a été sans nul doute, le Docteur Paul RIDKER. (Je parle seulement de médecine, parce que côté finance, Bernard MADOFF n’était pas mal non plus ! )
Ce prestigieux cardiologue américain a mis au point une méthode brevetée pour doser la CRP « ultra sensible ». Il touche donc des royalties à chaque fois que vous faites doser la « CRP US », la seule qui soit valable, croyez le, c’est un spécialiste qui vous le dit !
Par ailleurs, il a convaincu le laboratoire ASTRA, (qui comme chacun sait a fait fortune dans la margarine, mais qui, pour se racheter, peut faire baisser votre cholestérol), qu’il pouvait prouver que son produit, le CRESTOR, aurait un effet miraculeux, quelque soit le niveau de cholestérol, bas de préférence, pourvu que la CRP soit élevée quand dosée par la méthode RIDKER ! [Lire] (pdf)

Que penser de JUPITER ?
Mensonges et propagande encore ?

Par de Lorgeril, Michel
Les résultats de l'essai JUPITER (numéro du 20 Novembre 2008 du New England Journal of Medicine (NEJM) étaient très attendus. Nous n'avons pas été déçus. La mise en scène frise la perfection. Malheureusement pour les auteurs, quelques défauts font tomber le masque. Mensonges et propagande sont encore au menu. Voyons les faits. [Lien]


Genetically elevated C-reactive protein and ischemic vascular disease.
Zacho J, Tybjaerg-Hansen A, Jensen JS, Grande P, Sillesen H, Nordestgaard BG.
N Engl J Med. 2008 Oct 30;359(18):1953-5.

BACKGROUND: Elevated levels of C-reactive protein (CRP) are associated with increased risks of ischemic heart disease and ischemic cerebrovascular disease. We tested whether this is a causal association.

METHODS: We studied 10,276 persons from a general population cohort, including 1786 in whom ischemic heart disease developed and 741 in whom ischemic cerebrovascular disease developed. We examined another 31,992 persons from a cross-sectional general population study, of whom 2521 had ischemic heart disease and 1483 had ischemic cerebrovascular disease. Finally, we compared 2238 patients with ischemic heart disease with 4474 control subjects and 612 patients with ischemic cerebrovascular disease with 1224 control subjects. We measured levels of high-sensitivity CRP and conducted genotyping for four CRP polymorphisms and two apolipoprotein E polymorphisms.

RESULTS: The risk of ischemic heart disease and ischemic cerebrovascular disease was increased by a factor of 1.6 and 1.3, respectively, in persons who had CRP levels above 3 mg per liter, as compared with persons who had CRP levels below 1 mg per liter. Genotype combinations of the four CRP polymorphisms were associated with an increase in CRP levels of up to 64%, resulting in a theoretically predicted increased risk of up to 32% for ischemic heart disease and up to 25% for ischemic cerebrovascular disease. However, these genotype combinations were not associated with an increased risk of ischemic vascular disease. In contrast, apolipoprotein E genotypes were associated with both elevated cholesterol levels and an increased risk of ischemic heart disease.

CONCLUSIONS: Polymorphisms in the CRP gene are associated with marked increases in CRP levels and thus with a theoretically predicted increase in the risk of ischemic vascular disease. However, these polymorphisms are not in themselves associated with an increased risk of ischemic vascular disease.
2008 Massachusetts Medical Society
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente