Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
COMBINAISON GAGNANTE APRES
UN SYNDROME CORONARIEN AIGU - INFARCTUS DU MYOCARDE

MAJ 07/2004 - 06/2006 Dr H. Raybaud

Les patients ayant subi un syndrome coronarien aigu [Lire] qui sont ensuite traités avec 4 médicaments présentent un risque de décès à 6 mois divisé par 10, selon une étude américaine publiée dans la revue "Circulation".

Les 4 médicaments comprennent
  • B : un bêta-bloquant (propranolol, métoprolol, acébutolol et timolol)
  • A : un anti-agrégant plaquettaire [Lire] (et cf infra etude CURE)
  • S : une statine Etude HPS
  • I : un inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IEC) (Etude HOPE) qui peut être remplacé par certains sartans (Etude Valiant-Vamit)
MAJ 06/2006 : BASIC
La prise en charge de tous les patients en post-infarctus doit reposer sur l'association BASIC : bêtabloquant, antiagrégants plaquettaires, statine, IEC et contrôle des facteurs de risque.

Peu de modification donc mais l'accent est mis sur le contrôle des facteurs de risque par l'activité physique, la réduction pondérale, la modification des habitudes alimentaires, la prise en charge du stress et de l'arrêt du tabac sont des mesures qui contribuent à améliorer le profil lipidique (et notamment à augmenter le HDL cholestérol).

NB : En cas d’intolérance aux IEC, certains antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA-II) peuvent être utilisés (Voir les AMM dans cette indication)

NB : L’aspirine à faible dose (de 75 à 325 mg/j) doit être prescrite indéfiniment, sauf contre-indication, avec un bénéfice sur le risque d’accident coronaire majeur ou d’accident vasculaire cérébral, voire sur la mortalité. En cas d’allergie ou d’intolérance, il convient d’utiliser le clopidogrel.
L’association aspirine-clopidogrel est utilisée en cas d’infarctus revascularisé avec pose de stent (arrêt du clopidogrel après un mois au moins en cas de stent non enrobé, six mois au moins et au mieux 12 mois en cas de stent actif.)

Source :Le suivi en ville du patient en postinfarctus - Pr ALBERT HAGÈGE Pôle cardio-vasculaire, hôpital européen Georges-Pompidou, Paris
http://www.quotimed.com/FMC/index.cfm?DChapIdx=97866&DIssIdx=13402

Les chercheurs ont étudié 1.358 patients consécutifs ayant subi un syndrome coronaire aigu.
La très grande majorité des patients a reçu un anti-agrégant plaquettaire (95%), 82% un bêta-bloquant, 60% ont reçu un IEC et 84% une statine.
La prescription des 4 médicaments a divisé par 10 le risque de décès à 6 mois, celle de 2 ou 3 médicaments l'ont divisé par 5,5 et un seul produit perscrit a divisé par 3 ce risque.
Selon les auteurs ces médicaments envisagés en prévention secondaire apportent donc un bénéfice très important et devraient d'autant plus être utilisés que "la plupart sont génériqués et peu coûteux"..

NB
L'étude CURE (Clodiprogel in Unstable angina to prévent Recurrent Events) : A la suite de cette étude, l'American College of Cardiologie (ACC) et l'American Heart Association (AHA) ont modifié leurs guidelines qui recommandent maintenant l'adjonction du clodiprogel au traitement standart par l'aspirine chez tous les patients qu'ils soient traites médicalement ou chirurgicalement [Lire]

L'étude VALIANT-VAMIT en post-infarctus a montré que le valsartan est une alternative au captopril [Lire]

================================================

Esculape :
1/ les corrections des facteurs comportementaux de risques mériterait - pour le moins - la même orientation

2/ Les "stages" de réadapatation cardio-vasculaires sont également bénéfiques

3/ l'adjonction d'anti-oxydants voire d'acides gras oméga 3 mériterait d'être documentée [Lire]

Plus sympathiques... à suivre :
4/ Des études épidémiologiques ont démontré qu¹une consommation régulière et modérée de vin rouge s¹associe à une diminution de la mortalité coronarienne. L¹effet protecteur du vin est attribué a une vasodilatation induite par les polyphénols du vin rouge via la formation d¹oxyde nitrique (NO) et d¹un facteur endothelial hyperpolarisant (EDHF).

5/ la consommation régulière de thé, de thé vert en particulier, s¹accompagne d¹une réduction des risques cardiovasculaires et du cancer. Les métalloproteinases (MMPs ; la MMP-2 en particulier) sont de puissants facteurs angiogéniques favorisant la progression des plaques d¹arthérosclérose. Les extraits de thé vert préviennent l¹expression de la pro-MMP-2 et sa conversion en MMP-2active (Fundam. Clin. Pharmacol., 2004, 18, P 243).

6/ Sexual activity seems to have a protective effect on men's health.
George Davey Smith, professor of clinical epidemiology,a Stephen Frankel, professor of epidemiology and public health medicine,a John Yarnell, senior lecturer b a Department of Social Medicine, University of Bristol, Bristol, BS8 2PR, b Department of Epidemiology and Public Health, Queen's University of Belfast, Belfast BT12 6BJ
  • Objective: To examine the relation between frequency of orgasm and mortality.
  • Study design: Cohort study with a 10 year follow up.
  • Setting: The town of Caerphilly, South Wales, and five adjacent villages.
  • Subjects: 918 men aged 45-59 at time of recruitment between 1979 and 1983.
  • Main outcome measures: All deaths and deaths from coronary heart disease.
  • Result: Mortality risk was 50% lower in the group with high orgasmic frequency than in the group with low orgasmic frequency, with evidence of a dose-response relation across the groups. Age adjusted odds ratio for all cause mortality was 2.0 for the group with low frequency of orgasm (95% confidence interval 1.1 to 3.5, test for trend P=0.02). With adjustment for risk factors this became 1.9 (1.0 to 3.4, test for trend P=0.04). Death from coronary heart disease and from other causes showed similar associations with frequency of orgasm, although the gradient was most marked for deaths from coronary heart disease. Analysed in terms of actual frequency of orgasm, the odds ratio for total mortality associated with an increase in 100 orgasms per year was 0.64 (0.44 to 0.95).
  • Conclusion: Sexual activity seems to have a protective effect on men's health.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente