Acides GrasPoly-Insaturés - AGPI
Prévention des maladies cardiovasculaires

Source : C.E.I.V. PRODUITS ROCHE - 52, boulevard du Parc - 92521 NEUILLY-SUR-SEINE Cedex
Tél. 01 46 40 53 53 Fax 01 46 40 25 95


Les maladies coronariennes sont la première cause de mortalité, toutes causes confondues.
Pour remédier à ce problème de santé publique d'envergure, les vitamines antioxydantes et les acides gras polyinsaturés apparaissent comme une solution d'avenir, efficace et peu coûteuse, pour la prévention primaire et secondaire des maladies cardio-vasculaires.
Voir également : IDM Prévention Statines, vitamine E

LES ACIDES GRAS POLY-INSATURES - AGPI
Le bénéfice d'une supplémentation en acides gras polyinsaturés Oméga-3 n'est plus à démontrer.
Après plus de soixante années de travaux scientifiques, il est admis qu'ils protègent rapidement et efficacement de l'infarctus. En prévention primaire et secondaire.
Les nutritionnistes recommandent 2 repas de poisson par semaine ainsi que la consommation d'aliments enrichis en Oméga-3.
Ces AGPI contenus dans les poissons gras des mers froides réduisent l'incidence de la fibrillation ventriculaire, responsable des morts subites (soit 50 % des décès coronariens).
À l'avenir, il y a fort à parier que la vitamine E et les AGPI Oméga-3 seront utilisés couramment en prévention et pour le traitement des maladies coronaires ce qui permettra à long terme de réduire les dépenses de santé. Quant aux autres vitamines antioxydantes, elles nous dévoileront certainement dans le futur des propriétés encore inconnues.

LE REGIME CRETOIS
Chez l'homme, il est confirmé que l' acide alpha-linolénique est le seul acide gras qui inhibe l'agrégation plaquettaire et l'activité coagulante des plaquettes.
Son rôle dans la prévention de la thrombose chez l'homme a été montré par notre étude de prévention secondaire de l'infarctus par le régime Crétois.

Dans cette étude randomisée chez 600 patients coronariens après un premier infarctus, nous avons comparé l'effet du régime prudent, riche en acide linoléique, habituellement prescrit par les cardiologues et les diététiciens à des habitudes alimentaires de type méditerranéen, enrichies en légumes et fruits, avec un apport plus important d'acide oléique et d'acide alpha-linolénique (multiplié par trois).


Après 27 mois de suivi en moyenne, la mortalité cardiaque et les infarctus non mortels étaient réduits par 73 % dans le groupe avec régime Crétois à comparer au régime prudent.
Comme cette protection extraordinaire apparaissait déjà après deux mois sans régime, sans que l'on observe de baisse de la lipémie, il paraît évident que cette protection était liée à la prévention de la thrombose, responsable d'infarctus, plutôt que celle de l'athérosclérose dont les effets nécessitent beaucoup plus de temps pour se manifester.

Dans le plasma des patients soumis au régime Crétois les modifications associées à cette protection, semblent être, en premier lieu, la quantité d'acide alpha-linolénique semblable à celle que l'on trouve chez les Crétois mais aussi chez les Japonais de l'île de Kohama.
A noter que les Crétois et les Japonais semblent présenter actuellement la meilleure espérance de vie du monde, et la plus basse mortalité coronarienne.

Acide alpha-linolénique et mort subite
Dans notre étude de prévention, aucun des patients consommant le régime Crétois n'a été victime d'une mort subite, alors que 8 patients du groupe témoin sont décédés de cette façon dramatique.

Il a été montré chez l'animal que les acides gras en n~3 du régime protégeaient de la fibrillation ventriculaire, et donc de la mort subite, un résultat confirmé chez l'homme récemment.

Les études faites en Australie chez le rat ont montré que parmi les huiles du commerce, seule l'huile de colza, riche en acide linolénique, mais relativement pauvre en acide linoléique, protégeait contre la fibrillation ventriculaire, à comparer aux huiles d'olive, de soja ou de tournesol.
Dans notre étude de prévention, les patients du régime Crétois consommaient en plus d'huile d'olive (1/3 de la graisse d'ajout) de la margarine de colza qui fournissait la presque totalité de l'acide linolénique ingéré.

A noter que les Japonais, la plus basse mortalité coronarienne des pays industrialisés, cuisinent essentiellement à l'huile, principalement l'huile de colza.

Accueil Nouveautéswbm@esculape.com Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente