Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
HYPERTENSION ARTERIELLE - HTA
La TA n'est rien, le terrain est tout

Dr H. Raybaud - 11/2004

Avec la multiplication des études ( Voir FMC- Cardiologie) , l'optimisation du traitement de l'HTA devient de plus en plus complexe.
La prise en charge de l'HTA demeure une priorité de santé publique.

Bien sur, l'amélioration des conditions de vie, la diminution du sel, la perte de poids, l'arrêt du tabac, etc... demeurent en première ligne mais le traitement médicamenteux doit le plus souvent être associé... pour ne pas dire substitué à ces conseils de vie.

En pratique :
Les chiffres cibles : 140/90 pour le patient non diabétique mais il parait préférable de "viser" plus bas en particulier en post AVC/AIT (130/80). A contrario, chez le sujet agé il peut être préférable d'être moins exigeant car les risques de chute par hypotention orthostatique sont majeurs.
Pour le sujet diabétique, 130/80 sont les chiffres retenus
Le terrain est donc l'élément essentiel dans le choix du traitement de l'hypertension.
Les association morbides fréquentes peuvent compliquer le choix thérapeutique
Les effets secondaires potentiels doivent également être estimés. Ils vont être des éléments importants de l'observance.
Un patient polyurique acceptera mal une aggravation par un diurétique... et ne le prendra pas chaque fois qu'il va sortir (comme venir au cabinet pour son contrôle tensionnel !!)
Les effets sexuels doivent être systématiquement recherchés.
Les associations fixes La monothérapie est rarement suffisante. Il semble préférable d'utiliser une bithérapie plutôt qu'augmenter les doses d'une monothérapie (Efficacité et effets secondaires). Les associations fixes améliorent l'obervance et peuvent être préférées d'emblée.
Au delà des données scientifiques, la motivation des patients à suivre
leur traitement réside dans la qualité de la relation avec le médecin traitant,
dans la simplicité du traitement et dans l'absence d'effets secondaires génants
(polyurie, troubles sexuels, etc...)

Voir également les recommandations générales HTA :Prévention, dépistage, évaluation, traitement
Voir également HTA : algorithme de traitement
Voir également : HTA systolique en 2004
Voir également : HTA - Le panier thérapeutique



NB : L'EFFET DE CLASSE
Ce n'est pas parce qu'un composé X a montré un effet favorable dans une indication
que tous les molécules de la même classe thérapeutique possèdent le même effet favorable.
Il est donc chaque fois nécessaire d'affiner le choix thérapeutique à la lumière des études confirmées


INDICATIONS PREFERENTIELLES DES DIFFERENTES CLASSES THERAPEUTIQUES
.
MEDICAMENTS RECOMMANDES
(1) 1ère intention - (2) 2ème intention
Terrain Diurétiques Bêtabloquant IEC Sartan
ARA II
ICA Antialdostérone Centraux .
Sujet âgé
+ (1)
+ (2)
+ (2)
+ (2)
+ (1)
?
-
.
Sujet jeune
HTA essentielle (NB 5)
+
+
+
+
+
?
-
.
Insuffisance cardiaque
systolique
+
+
Certains seulement
+
+
-
+
..
Insuffisance cardiaque
Diastolique
+
?
Certains seulement
+
?
?
+
..
Post-infarctus
-
+
+
+ (2)
-
+
..
Risque élevé de
coronaropathie
+
+
+
+ (2)
Vérapamil
+
-
. .
Diabète
+ (2)
?
+
(DID)
+
(DNID)
+(2)
-
..
Néphropathie chronique
+
Diuret de l'anse
-
+
+
-
-
.
.
Risque élevé d'AVC
ATCD d'AIT
+
+
?
+
-
-
. .
Post AIT/AVC
+
-
+
?
-
-
..

NB 1 : HTA CHEZ LES PATIENTS DE RACE NOIRE Les IEC sont peu ou pas efficaces [Lire]
NB 2 : Chez le diabétique, quelle que soit la tension artérielle, une microalbuminurie (néphropathie) nécessite un traitement par IEC ou sartan
NB 3 : Selon l'étude INVEST (Vérapamil+trandolapril versus diurétique+ bétabloquant chez la patient coronarien) a montré une efficacité identique en terme de morbi-mortalité globable mais une baisse de 15 % de nouveaux diabétiques
NB 4 : Les bêtabloquants de l'insuffisance cardiaque [Lire]
NB 5 : Chez le sujet jeune, une étiologie curable (rénale ++) , les troubles sexuels voire un problème d'infertilité [Lire] doivent être évoqués

Voir également les différentes études FMC-CARDIOLOGIE
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente