Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
HTA SYSTOLIQUE

HYPERTENSION SYSTOLIQUE
Nouvelle épidémie
A partir des propos du Pr Xavier GIRERD - Hôpital de Broussais - Paris

NB 1 : Le meilleur moyen de prevenir l'apparition d'une HTA est de ne pas prendre du poids. En effet, parmi un groupe de normotendus, ceux qui sont devenus hypertendus quatre ans plus tard étaient ceux qui avaint pris 4 Kg en moyenne

NB 2 : 70 % des hypertendust traités en France ont plus de 60 ans

NB 3 : Aujourdhui la bithérapie devrait être proposée à 7 hypertendus sur 10 alors que seulement 5 sur 10 en bénéficient

====================

Depuis quelques années on voit apparaitre une nouvelle forme d'hypertension artérielle : Les Patients n'ont pas une élévation de la systole et de la diastole (15/11) mais seulement de la systole 17/9 voire 17/8...

Il semblerait que cela corresponde à un vieillissement vasculaire soit normal (patients auparavant normotendus par perte d'élasticité des parois vasculaires ) au delà de 60 ou 70 ans soit à une altération du système vasculaire chez des patients auparavant hypertendus bien équilibrés

HTA systolique est définie par une systole > 140 mmHg
associée à une différentielle [systole-diastole] (appelée également IPS : index de pression systolique) > 60 mmHg. (exemple 170/90 IPS= 170-90 = 80 mmHg)

Ces patients au delà de 60 - 70 ans étaient autrefois ignorés et leur HTA systolique considére comme banale pour l'âge et normale. On sait maintenant depuis les études STOP ou SYSTEUR que ces patients doivent être traités car trés rapidement on diminue de 50 % le risque d'un évènement cardiovasculaire en particulier AVC et Insuffisance cardiaque.

Cette forme d'HTA est plus difficile à controler et on a pu démontrer que les médicaments les plus efficaces sont les diurétiques thiazidiques et les inibiteurs calciques . Ils seraient deux fois plus efficaces que les IEC et les bêtabloquants dans cette forme d'HTA.

Voir MAJ 2004 HTA SYSTOLIQUE (Définition, traitement)
Voir également HTA du sujet âgé (2007)

Selon une métanalyse, le bénéfice lié à un traitement hypertenseur serait lié à la baisse tensionnelle et non pas à la classe du médicament mais par exemple que les ICA - à baisse tensionnelle identique - apporteraient un bénéfice supplémentaire dans la prévention des AVC mais feraient un peu moins bien que les autres pour la maladie coronarienne.

Le choix du traitement proposé reste donc largement tributaire des éventuelles pathologies associées : diabète, insuffisance cardiaque, etc...

Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente