Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
L'HTA du sujet âgé
Dr H. Raybaud 08/2007 - MAJ 10/2007 ESC/ESH 2007

Les sujets âgés ont volontiers une HTA systolique c'est à dire pression artérielle systolique (PAS) > 140 mmHg et une pression artérielle diastolique (PAD) relativement basse :IPS : index de pression systolique [PAS-PAD] > 60 mHg (exemple 170/90, IPS= 80 mmHg) qui représente un risque majeur à cour terme [Lire]

La tension artérielle du sujet âgé est particulièrement sensible aux évènements extérieurs dont l'effet"blouse blanche (20% après 60 ans, 40% après 75 ans) et l'HAS recommande soit une automesure matin et soir 3 jours de suite soit une MAPA [Lire] et microalbuminurie/créatininurie tous les ans.
ECG et FO annuels restent également nécessaires.

MAJ 2010 : HTA du sujet âgé avec comorbidité [Lire]

Les bénéfices prouvés visent une TA < 140/90 sans hypotension orthostatique
AU delà de 80 ans, l'objectif est une PAS < 150 mmHg[Lire]
Pour ESC/ESH 2007, les objectifs de PA sont : < 140/90 voire moins, selon tolérance, mais ils peuvent être difficiles à obtenir.

Même après 80 ans, une baisse de 20 mmHg s'accompagne
d'une baisse de 33% du risque de mortalité cardiovasculaire
(Etudes SCOPE, HYVET pilote)
NB : le choix thérapeutique peut également être motivé par une éventuelle comorbidité comme le DNID

Chez le patient âgé il est recommandé (HAS 2005) de commencer par
une monothérapie thiazidique ou ICA Panier thérapeutique N° 2 suffisante dans 40% des cas.
En cas d'échec, une bithérapie elle peut se faire dans le même panier pour les ces sujets âgés
ou avec un médicament du panier N° 1


les recommandations ESC/ESH 2007 ont vu apparaître de nouvelles classes selon les situations (cf infra)
Si une trithérapie est nécessaire on associera thiazidique + ICA à un médicament du panier N° 1

Surveillance
Outre la recherche systématique d'une hypotension orthostatique , une attention particulière sera faite sur la fonction rénale par iono sanguin, créatininemie, clairance tous les 3 à 6 mois

Dans l'étude SYST-EUR, l'incidence de la maladie d'Alzheimer et des démences vasculaires était diminuée de 50% par le traitement de l'HTA versus placebo

Voir également
o Prise en charge des patients adultes atteints d'une hypertension artérielle (HAS 2005) [Lire]
o Hypertension systolique [Lire]
o Quel traitement pour contrôler l'HTA systolique ? [Lire] (Sang Thrombose Vaisseaux. Vol. 13, Numéro 5, Mai 2001)

MAJ 10/2007

les recommandations ESC/ESH 2007 ont vu apparaître de nouvelles classes selon les situations :

En cas d’atteinte infraclinique des organes cibles :
  • HVG les IEC et les ARA2 ont été rejoint pas les antagonistes calciques
  • Athérosclérose asymptomatique les IEC ont rejoint les antagonistes calciques
  • Microalbuminurie les ARA2 ont rejoint les IEC
  • Insuffisance rénale idem
En cas de :
  • HTA systolique isolée (ISH ISH pour « isolated systolic hypertension ) : thiazidiques, inhibiteurs calciques
  • Syndrome métabolique IEC, ARA2, inhibiteurs calciques
  • Diabète IEC, ARA2
    Grossesse : inhibiteurs calciques, méthyldopa, béta-bloquants
  • Sujets de race noire : thiazidiques, inhibiteurs calciques
  • Glaucome béta-bloquants (ligne nouvelle des recommandations)
  • Toux sous IEC ARA2
Selon l’événement clinique déjà survenu
  • AVC tout antihypertenseur
  • IDM les ARA2 rejoignent les ß- et les IEC
  • Angor idem : ß-, antagonistes calciques
  • Insuffisance cardiaque : anti-aldostérones
  • FA
    ---- à titre préventif des récidives ARA2, IEC
    ---- permanente ß-, anticalciques non dihydropyridines
  • arythmies rapides ß-
  • IR évoluée, protéinurie idem : IEC, ARA2, diurétiques de l’anse
  • AOMI idem : inhibiteurs calciques
  • Dysfonction VG idem : IEC
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente