Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
HYPERTENSION ARTERIELLE
Prévention, dépistage, évaluation, traitement

Septième rapport du Joint National Committee
JAMA. 2003;289:2560-72

Au delà des données scientifiques, la motivation des patients à suivre
leur traitement réside dans la qualité de la relation avec le médecin traitant,
dans la simplicité du traitement et dans l'absence d'effets secondaires génants
(polyurie, troubles sexuels, etc...)

LES PRINCIPAUX MESSAGES

  1. Chez le sujets agés de plus de 50 ans, une pression artérielle systolique (PAS) > 140 mmHg est un facteur de risque cardiovasculaire beaucoup plus important que l'élévation de la pression artérielle diastolique (PAD).

  2. Le risque cardiovasculaire commence à augmenter à partir de 115/75 mmHg et double pour chaque augmentation de 20/10 mmHg

  3. Chez les sujets normotendus à l'âge de 55 ans, le risque de développer une HTA au cours de leur vie est de 90 %

  4. Les sujets ayant une PAS comprise entre 120 et 139 mmHg ou une PAD entre 80 et 89 mmHg doivent être condidérés comme pré-hypertendus et des modifications de leur mode de vie sont conseillées afin de prévenir la survenue de maladies cardiovasculaires

  5. Chez la majorité des patients présentant une HTA non compliquée, le traitement repose sur des diurétiques thiazidiques soit en monothérapie soit en association avec des médicaments d'autres classes.
    Certaines situations à haut risque constituent toutefois des indications préférentielles - en première intention - pour des médicaments d'autres classes (IEC, sartans, ICA, bêta-bloquants)

  6. Les objectifs tensionnels sont < 149/90 mmHg ou 130/80 mmHg en cas de diabéte ou d'insuffisance rénale

  7. Chez la plupart des patients hypertendus, il est nécessaire d'associer au moins deux médicaments antihypertenseurs pour atteindre les objectifs tensionnels

  8. Si la tension dépasse de 20/10 mmHg un traitement initial sous forme de bithérapie (dont l'un devra être un diuretique thiazidique) peut être envisagé.

  9. Le traitement le plus efficace prescrit ne parviendra à contrôler l'HTA que si le patient est motivé et prend son traitement. Une observance satisfaisante ne pourra être obtenue que si " le patient est satisfait de son médecin".
Voir également
HTA : Indications préférentielles
HTA : algorithme de traitement

HTA : echec des IEC pour les patients de race noire

LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRE
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente