Accueil Recherche NouveautésEmail webmaster Tous les textes - FMCSommaire généralPage précédente
En prévention cardio-vasculaire I et II
restez BASIC

Soruce HAS - Mai 2007

--

En 2011....

Cochrane « démonte » les études prônant l'utilisation des statines en prévention primaire
La revue indépendante d'analyse médicale Cochrane vient de publier un travail de l'équipe du Dr Fiona Taylor (Londres, Grande-Bretagne) qui réévalue de façon très critique toutes les grandes études réalisées jusqu'à ce jour sur l'intérêt des statines en prévention primaire.
La plupart des études concluant à leur intérêt [des statines] chez les patients sans antécédent CV souffrent de larges biais ou d'insuffisances méthodologiques [Lire]; En terme de rapport coût / bénéfice et d'amélioration de la qualité de vie, l'intérêt de la prévention primaire par statines reste très limité. De plus, leurs effets secondaires à long terme sont peut-être sous-estimés. En tout état de cause, leur prescription à large échelle chez des personnes ayant peu de risque reste donc très sujette à caution, » conclut le Dr Taylor.

Mauvaise note pour la prévention
S'agissant de prévention, 2011 aura été marquée par les premières recommandations européennes sur les dyslipidémies [Lire], élaborées conjointement par l'European Atherosclerosis Society (EAS) et l'European Society of Cardiology (ESC).
L'électrochoc de 2011 a été la grande étude de prévention secondaire cardiovasculaire PURE, qui constate qu'au niveau mondial, les taux de prescription des principaux médicaments recommandés en prévention secondaire CV, sont compris entre 14% pour les statines, et 25% pour les antiplaquettaires
.
Accueil NouveautésEmail webmaster Sommaire FMC Sommaire généralPage précédente